Histoire de la Bricklin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Jeu 09 Déc 2004, 20:37

Salut

Histoire de la Bricklin

a tournant de l'histoire sur Historia TV

Le vendredi 10 décembre à 4h00

En rappel : Jeudi 19h
Lundi 4h
Mardi 12h
Mercredi 6h
Vendredi 4h
Samedi 18h
Dimanche 7h


Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  reghoule le Jeu 09 Déc 2004, 21:25

Il y a une poursuite impliquant une Bricklin dans les films The Junkman et Deadline Auto theft (faits par le même gars que Gone in 60 seonds de 74). J'ai aps beaucoup de détail sur cette voiture, mais ca avait l'Air à marcher un peu Smile
avatar
reghoule
Légende
Légende

Ville/Région : St-Bobo beach
Masculin Nombre de messages : 6492
Date d'inscription : 21/09/2004
Voiture(s) : Chevrolet 150 1957

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Jeu 09 Déc 2004, 21:46

Salut

au début c'était des 360 AMC

ensuite des 351



http://www.fixedupcar.com/autos/1970/Bricklin.html

Je connait pas trop les Bricklin moi non plus.


Salutation

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  ADM le Jeu 09 Déc 2004, 22:11

Moi non plus je ne les connait pas vraiment , J'en ai vu une ce printemps avec un Boss 351 , ca flash par exemple un beau modele , faut que je programme mon vidéo ! cyclops Merci de l'info ! Wink

avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  reghoule le Jeu 09 Déc 2004, 22:57

Je me rappelle en avoir vu une l'an dernier à l'exposition des Chutes Montmorency...assez sépciale mais j'aimais bien. Certains la comparent à la Delorean à cause de ses portes papillons..et de son échec commercial, pour cause de sécurité douteuse et conception très artisanale. Je crois qu'il n'en ont fait que 2 ans, en 75-76 si je me rappelle bien. Saviez-vous qu,elle était construite à St-Jean, Nouveau Brunswick??

J'ai vérifié dans mes livres et équipé du 360, elle faisait le 0-60 mph en 8, 2 secondes et 120 mph en pointe. PAs mal quand on sait qu'à l'époque les voituressport avait pour aisni dire déserté le marché.

Je me demande quelle est sa valeur aujourd'hui??
avatar
reghoule
Légende
Légende

Ville/Région : St-Bobo beach
Masculin Nombre de messages : 6492
Date d'inscription : 21/09/2004
Voiture(s) : Chevrolet 150 1957

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  reghoule le Jeu 09 Déc 2004, 23:03

Après vérification une Bricklin "sur la coche" vaut environ 17000 US. Je croyais que ça valait un peu plus...finalement c'est 3 ans de production, 74 à 76.
avatar
reghoule
Légende
Légende

Ville/Région : St-Bobo beach
Masculin Nombre de messages : 6492
Date d'inscription : 21/09/2004
Voiture(s) : Chevrolet 150 1957

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  ADM le Jeu 09 Déc 2004, 23:43

Celle que tu as vu aux Chutes est probablement celle de ma photo ? Je n'avait aucune idée ou c'était fabriqué , tu m'aurais dit en Europe que ca ne m'aurait pas surpris ! Laughing

Le site Collector Price parle de Bricklin SV-1 en 1974 et 1975 , en 74 avec le 360 4v de 175hp et en 75 le 351 2v de 162hp , le prix 12000 et 12250 respectivement , soit a peu près l'équivalent d'un Cougar XR7 68-69 , d'une Firebird Formula 72-73 ou d'une Dodge Challenger 73-74 .
avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Ven 10 Déc 2004, 09:49

Salut

d'autre lien vers des Bricklin


http://www.f1cartvideos.com/toptencar10.html

http://www.saintjohn.nbcc.nb.ca/~Heritage/bricklin/SectionIndex.htm

http://www.cars101.com/subaru_bricklin.html


http://www.bricklin.org/Brochure.htm

http://www.bricklin.org/BricklinSong.htm


sa avait un certain style un Bricklin comparativement a plusieur
autos de nos jours.

J'ai un road test d'une Bricklin dans un vieux magazine

faudrait bien que je le trouve. Idea

Bizarre d'histoire Rolling Eyes
surtout le changement du AMC 360 au 351 W Ford

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  Invité le Ven 10 Déc 2004, 11:04

duval la essayer dans son guide de l'auto 76 et il n'avais pas été emballé plus que ca.il comparais la voiture a une voiture artisanal ,un genre de kit car qui aurais été mal monté.peut-etre que celui que duval avais essayer étais de la premiere serie ,car il avais un 360 amc??
concu par Malcom Bricklin,un jeune millionnaire américain,elle étais fabriqué a st-jean N-B et financé en grande partie par le gouvernement de cette province.d'ailleur au moment de cette essai la production avais cessé en attendant d'autre investiseur
bricklin SV1
360 4 baril
220 ch a 4400 rpm
3520 lbs
0-60 en 8.2 sec
1/4 de mille en 16.8 a 88 m/h
120 m/h

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Ven 10 Déc 2004, 14:03

Salut

La bricklin fesait la page couverture du magazine Car & Driver
de july 1974. comme titre "exclusive"

The Bricklin America's other sports car debuts.

Car & Driver avait fait un test complet avec une version 351

Bricklin SV-1
Manufacturer: General Vehicle Incorporated
6900 East Camelback
Scottsdale, Arizona 85251
Vehicle type: front engine, rear-wheel-drive, 2-passenger hatchback coupe
Price as tested: $9780.00
(Manufacturer’s suggested retail price, including all options listed below, deal preparation and delivery charges, does not include state and local taxes, license or freight charges)
Options on test car: none
ENGINE
Type: V-8, water cooled, cast iron block and heads, 5 main bearings
Bore x stroke 4.00 x 3.50 in, 101.6 x 88.9 mm
Displacement 351 cu in, 5745 cc
Compression ratio 8.1 to one
Carburetion 1 x 2 bbl Motorcraft
Valve gear pushrod-operated overhead valves, hydr. lifters
Power (SAE net) 175 bhp @ 3800 rpm
Torque (SAE net) 284 lbs-ft @ 2200 rpm
Specific power output 0.50 bhp/cu in, 30.5 bhp/liter
Max. recommended engine speed 5000 rpm
DRIVE TRAIN
Transmission 3-speed, automatic
Max. torque converter 2.11 to one
Final drive ratio 3.15 to one
Gear Ratio Mph/1000 rpm Max. test speed
I 2.46 9.8 49 mph (5000 rpm)
II 1.46 16.4 82 mph (5000 rpm)
III 1.00 24.0 118 mph (4900 rpm)
DIMENSIONS AND CAPACITIES
Wheelbase 96.0 in
Track, F/R 57.2/56.8 in
Length 178.6 in
Width 67.6 in
Height 48.2 in
Ground clearance 4.8 in
Curb weight 3560 lbs
Weight distribution, F/R 56.5/43.5%
Battery capacity 12 volts, 73 amp-hr
Alternator capacity 850 watts
Fuel capacity 21.0 gal
Oil capacity 5.5 qts
Water capacity 17.5 qts
SUSPENSION
F: ind., unequal-length control arms, coil springs, anti-sway bar
R: rigid axle, semi-elliptic leaf springs, 2-trailing links
STEERING
Type recirculating ball, power assisted
Turns lock-to-lock 3.2
Turning circle curb-to-curb 37.0 ft
BRAKES
F: 11.0-in dia. vented disc, power assisted
R: 10.0 x 1.8-in cast iron drum, power assisted
WHEELS AND TIRES
Wheel size 7.0 x 15-in
Wheel type cast aluminum, 5-bolt
Tire make and size B.F. Goodrich Radial T/A, FR60-15
Tire type fabric cord, radial ply, tubeless
Test inflation pressures, F/R 27/26 psi
Tire load rating 1500 lbs per tire @ 32 psi
PERFORMANCE
Zero to Seconds
30 mph 2.9
40 mph 4.5
50 mph 6.2
60 mph 8.3
70 mph 11.0
80 mph 15.0
90 mph 21.7
100 mph 34.0
Standing 1/4-mile 16.6 sec @ 83.6 mph
Top speed (observed) 118 mph
70-0 mph 216 ft (0.76 G)
Fuel mileage 12-15 mpg on lead free fuel
Cruising range 250-310 mi
Ce qui donne semblable a Duval

source



http://corvette.caranddriver.com/archive_display/cd/cd_display.asp?ArticleID=58&page=6

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  ADM le Sam 11 Déc 2004, 16:15

Un méchant beau crosseur ce M. Malcom Bricklin What the fuck ?!?

Comme j'ai pu voir et lire sur le net ... Le 360 AMC de la SV-1 (Safety Vehicule 1) à été remplacé par le 351W de Ford parce qu'ils avaient de la difficulté a être fournis . On parlait d'une entente de 3000 moteurs de AMC au départ , environ 780-790 seront équipé de ce moteur .

Une feuille de route quand même apréciable . Il fait entré Subaru en Amérique avant de crée sa propre voiture , ensuite il s'essai de nouveau avec une Fiat et enfin avec la Yugo!! pukel On parle même qu'il se ré-essayerais avec d'autres modele venant également de Yugoslavie ! geek

Voyez l'excellent dossier de 21 pages > http://www.saintjohn.nbcc.nb.ca/~Heritage/bricklin/index.htm <

On y retrouve un Quiz sur la marque : http://www.saintjohn.nbcc.nb.ca/~Heritage/bricklin/Quiz/trivia.htm J'ai eu 7 sur 10 ..... plaisant ce genre d'émission/historique , a quand le prochain !? Wink

La chanson-parodie faite pour la Bricklin interpreté par Charlie Russell - The Bricklin . http://www.bricklin.org/BricklinSong.htm
avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Sam 11 Déc 2004, 16:24

Salut Buick68

Un méchant beau crosseur ce M. Malcom Bricklin

c'est pas juste dans le sport ce genre d'histoire. Rolling Eyes



A tu fini par la voir toi Question l'émission sur la Bricklin a Historia.


Moi je ne l'ai pas vue encore.

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  ADM le Sam 11 Déc 2004, 16:32

A tu fini par la voir toi l'émission sur la Bricklin a Historia.

Oui , j'ai failli me faire prendre a 4h pm au lieu de 4h am par contre ! Laughing

Ca vaut grandement la peine d'être vu a mon avis ! J'aime bien ce genre de reportage historique .

Bonne chance avec la prochaine diffusion ! Wink
avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  AutoStrada le Dim 13 Fév 2005, 17:54

L'émission à Historia était impécable. Voici un peu d'histoire.
Malcom Bricklin a un peu plus de vingt ans lorsqu'il décide de devenir millionnaire à 25 ans. Pour y parvenir il décide de lancer sa franchise de magasins de bricolage. Le procédé est simple : Malcom Bricklin vend une marque, un procédé ainsi qu'une assistance technique pour la gestion et le fonctionnement en échange de royalties. Il vend le maximum de franchises sans le reste. Il réclame 250 000 dollars par magasin.

Après avoir vendu 18 franchises, les poursuites commencent. Les plaignants demandent 153 000 dollars et n'en reçoivent finalement que 95 000. Il se retrouve poursuivi et disparaît pour réapparaître dans un autre Etat en tant que conseiller en marketing. Au cours d'un voyage en Italie afin d'obtenir l'exploitation d'un nouveau juke-box, il rencontre des dirigeants de Lambretta, fabricants de scooters. En échange d'un salaire, il leur vend un stock de scooters à … la police new-yorkaise ! Multipliant les contacts, il entre en contact avec la Fuji Heavy Industries. Après plusieurs rendez-vous, il réussit à importer les scooters Subaru. C'est grâce à la marque japonaise qu'il met les pieds dans le monde automobile. En effet il vend bientôt la Subaru 360. Manque de chance, la voiture est attaquée par une association de consommateurs américaines qui la déclarent dangereuse. Qu'à cela ne tienne: Bricklin lance des courses promotionnelles pour la faire connaître et écrase les prix.

Il fonde en 1971 la General Vehicle Inc. Et la Bricklin Vehicle Corporation dans l'état du Delaware qui offre une fiscalité avantageuse. Il souhaite produire sa propre voiture et fait appel à Bruce Meyers qu'il charge de plancher sur différents projets, tous très flous. Malcom n'est pas insensible à toutes les suggestions, il est même complètement influençable et change d'avis régulièrement. Cela finit par lasser Meyers qui laisse sans regrets sa place à Marshall Hobart. Hobart se fait assister par Herb Grasse qui a roulé sa bosse à Detroit et amène avec lui deux anciens de chez Ford : Garth Dewey, spécialiste carrosserie et Tom Monroe qui a travaillé sur les Mark VI du Mans. Hobart dessine une voiture selon les directives de Bricklin. La voiture aura des portes papillon parce que monsieur Malcom aime les portes papillon. Monsieur Malcom veut aussi une partie arrière inspirée de la Datsun 240Z parce qu'il aime beaucoup cette voiture. Monsieur Malcom est un fin connaisseur, puisqu'il décide d'équiper sa voiture d'un six cylindres Chrysler. Les suspensions sont d'origine Datsun, les autres composants de Toyota ou de General Motors. Le résultat est approximatif, la voiture ne tient pas la route, mais bon, ça suffit pour faire des photos et un film publicitaire.

Pendant la gestation, Hobart voit défiler une grand nombre de personnalités dont un certain … John De Lorean. Malgré ses dettes, Bricklin obtient des prêts des banques qu'il garantit avec des valeurs qui ne lui appartiennent pas. Ces prêts lui permettent d'ouvrir un atelier à Levonia et d'embaucher officiellement Hobart et son équipe. Malcom mène la grande vie. Il passe des heures en avion. Il rencontre les dirigeants d'AMC et négocie l'achat de 3 000 V8 que la firme aurait destinés à un coupé sportif qui n'a jamais vu le jour. Monsieur Malcom a aussi besoin d'argent. Ayant du mal à en trouver (à cause de sa réputation ?), il se tourne vers le Canada et discute dans un premier temps avec le gouvernement québécois pour reprendre des usines Renault désaffectées. Les relations échouent, mais un homme d'affaires canadien met Bricklin en relation avec le gouvernement de la province du New Brunswick.

Les contribuables de cette province canadienne vont devenir les vaches à lait des sociétés Bricklin. La province et plus particulièrement Richard Hatfield vont voir en Bricklin l'homme providentiel, l'homme par qui le chômage et les crises économiques vont disparaître. La province consent un prêt de 4 millions de dollars, donne des garanties pour 12,5 millions de dollars. Le gouvernement canadien va quant à lui accorder 3 millions de dollars. En contrepartie la province possède 67 % de General Vehicle Inc. L'argent va donc couler à flot pendant deux ans pour… le train de vie de Malcom Bricklin. Et la voiture. Oui bien sûr, mais passer d'une voiture qui ne roule à un véhicule en série, ce n'est pas si simple.

Malcom voit très grand puisqu'il compte vendre 12 000 voitures la première année, 30 000 la deuxième, 50 000 la troisième, 100 000 la quatrième. Le gouvernement du New Brunswick achète une usine pour un million de dollars. Elle emploiera 500 personnes normalement. Mais revenons à la voiture. Monsieur Malcom veut une carrosserie en fibre de verres. Il y croit énormément et le dit dans le dossier de presse. Pourtant la carrosserie est loin d'être au point. C'est même un casse-tête. La température de polymérisation des composants de base n'est pas maîtrisée et les ingénieurs constatent que l'acrylique ne peut résister aux hautes températures extérieures. Les portes papillon constituent une source de tracas supplémentaires pour eux. Mal conçues, alourdies pour des raisons de sécurité, les portières refusent de se relever et ne ferment pas correctement. On essaie tout : commande hydraulique, amortisseurs à gaz, commandes électriques. Monsieur Malcom n'arrange pas les choses. Il pique des crises lorsque les ingénieurs modifient un détail de style qui lui tient à cœur pour des raisons techniques. Il n'est pas le seul, car papa Bricklin est dans l'affaire, tout comme maman, la sœur, le beau-frère et Oncle Ben. Papa prend son rôle très au sérieux et passe au-dessus des dirigeants. C'est même un grand génie ! La preuve, il a eu l'idée fabuleuse de tester la résistance aux chocs de la carrosserie en y donnant des coups de masse ! Il fallait y penser !

Le gouvernement du New Brunswick commence à s'impatienter car la production tarde à être lancée. Malcom décide de présenter la voiture à la presse le 25 juin 1974. Le 24, il fait venir à New York un avion de journalistes et Richard Hatfield. Il a loué pour l'occasion une salle pour 50 000 dollars. La présentation ne réunit que du beau monde. Après un discours, Malcom saute sur une plate-forme où se trouve déjà papa Bricklin. Dans un style cow-boy, papa prend un fer à marquer et marque la carrosserie d'un B et dit : " J'ai appelé cette voiture Bricklin ". La foule est impressionnée. Ce n'est pas fini, Samy Cahn, une vieille pointure de Broadway, arrive sur la plate-forme et entonne la chanson " The most beautiful car in the world ". Bricklin passe dans la foule, serre la main à tout le monde, c'est une star. A ce moment là, la province du New Brunswick a déjà avancé 4.5 millions de dollars.

En septembre, il fait poser les 300 salariés autour de la Bricklin pour Playboy. La présentation de la Bricklin a été bénéfique pour Monsieur Malcom. Des concessionnaires ont versé de grosses avances et ils ne vont pas être déçus lorsqu'ils reçoivent la voiture. Les portes ne s'ouvrent pas, l'habitacle prend l'eau, le circuit électrique est un réseau de courts-circuits. Rien n'a été prévu pour la garantie et l'approvisionnement est hasardeux dans la mesure où Bricklin change de fournisseurs régulièrement. Tout le monde s'inquiète et Bricklin lance l'opération "tout va très bien". Il annonce l'étude d'un lancement d'un nouveau modèle, la Bricklin Chairman. Ce sera une limousine exclusivement noire avec des décorations plaqué or. Les acheteurs se verront payer un voyage en avion à l'usine pour voir naître leur voiture qui sera livrée à domicile une fois terminée. On y croit ! La SV 1 n'est pas encore au point. Monsieur Malcom veut que la voiture résiste à un choc frontal de 45 km/h soit trois fois plus que la norme. Les ingénieurs dessinent un imposant châssis de tubes carrés, très renforcé au niveau du toit et de l'habitacle et qui se termine à chaque extrémité par deux pare-bœufs montés sur amortisseurs hydrauliques. Le V8 AMC est remplacé par un V8 Ford 5.9 litres de 160 ch (génial !).

Bricklin dépose le bilan le 25 septembre 1975. Il est temps de faire les comptes. La Bricklin doit 3 millions de dollars au gouvernement fédéral canadien. Elle doit aussi 19,7 millions de dollars au New Bruswick, 100 000 dollars à la Plastic Maritimes Ltd, 6 millions de dollars… Soit au total 32 354 870,03 dollars. Tous ces partenaires se sentent trahis et attaquent Malcom Bricklin. Le procès va durer des semaines et ce ne sont pas moins de 43 volumes de plusieurs centaines de pages qui vont décrire les facteurs qui ont conduit la société à la faillite. Dans les documents on apprend que maman Bricklin gagnait 30 000 dollars par mois, papa 60 000. Malcom Bricklin n'est pas condamné personnellement, car c'est sa société qui a contracté les dettes et non lui. A la suite de cette affaire Richard Hatfield et son gouvernement démissionnent.

Qu'est devenu Malcom Bricklin ? On ne le voit pas pendant des années puis il réapparaît en 1993 en créant la Electric Vehicles Corporation. L'objectif est de convertir des voitures fonctionnant à l'essence en véhicules électriques. Mais ce n'est pas tout : le concept va plus loin puisque le client pourra changer l'intérieur, les pneus, la peinture… En 1995, la société disparaît et Bricklin va créer la Electric Bicycle Company. Sanyo et Delco Electronics participent à l'aventure. Cette société va concevoir un vélo électrique, l'EV Warrior, et souhaite le vendre 800 dollars. Beaucoup de commerçants suivent Bricklin, mais à sa sortie le vélo coûte en fait 2000 dollars. C'est un fiasco et l'entreprise fait faillite. Sanyo perd 5,45 millions de dollars tandis que Delco Electronics en perd 1,5 millions. Malcom Bricklin disparaît. Où est-il aujourd'hui? On raconte qu'il vit à Malibu, mais son nom ne figure sur aucun annuaire…

http://automobile.nouvelobs.com/lca/991101/bricklin/default2.asp

AutoStrada
Nouveau
Nouveau

Ville/Région : Québec
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 03/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://vitessecritique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  Invité le Dim 13 Fév 2005, 19:35

Y'é rendu la le beau Malcom
http://www.autorit.com/can_fr/forum/forum_posts.asp?TID=1149&PN=1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  AutoStrada le Dim 13 Fév 2005, 22:01

Il veut ammener ces voiture ici, mais le problème c'est que
Chery auto et autre sont en cours une poursuite des GM Ford disant que ces constructeur font des copies et ils ont raison une Chery replique de la plate forme du Skoda avec moteur GM et ce n'est que le point de l'iceburg.

AutoStrada
Nouveau
Nouveau

Ville/Région : Québec
Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 03/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://vitessecritique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Dim 13 Fév 2005, 22:56

Salut



Le péril jaune


Le Canada est une cible idéal

et Bricklin connait bien le terrain

Je me souvient d'un article de Car & Driver environ en 1971
il montrait sur une page un Japonais qui arrivait sur une plage et on tournait la page et c'était rendu plein de Japonais sur la plage.

et on connait la suite

http://fr.chinabroadcast.cn/1/2005/01/11/41@52668.htm

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  custom53 le Mer 10 Jan 2007, 19:08

Salut à tous


Tout en fouillant sur hebdo.net ,j'ai vu qu'il y en avait deux à vendre

http://www.hebdo.net/result/detailinfo.aspx?ID=17541482

http://www.hebdo.net/result/detailinfo.aspx?ID=23268496
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  Greaser le Jeu 11 Jan 2007, 06:12

AutoStrada ;

Bonne histoire, j'ai aimé! study

Je ne connaissait rien des Bricklin.

de toute facon, le gars doit être assez persuasif même avec une passé de crosseur nottoir il continu d'obtenir des prets et partenaires d'affaire...
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  427copoz le Mer 31 Déc 2008, 13:40

Salut

en 1974



Razz Razz Razz on la connait la suite Laughing lol!

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  MoparSeb le Mer 31 Déc 2008, 14:23

Pour ceux qui pourrait être intéresser par l'achat/restauration d'une Bricklin, j'en est vue une à Saint-Amable qui a l'air de ne pas trop bouger (la photo date de cette automne), sa ne coûte rien de faire une offre! cheers geek



Ptit zoom sur la bagnole:
avatar
MoparSeb
Mordu
Mordu

Ville/Région : Sainte-Amable
Masculin Nombre de messages : 312
Date d'inscription : 24/10/2007
Voiture(s) : Chrysler Newport 1977 et Dodge Dakota 1998 4x4 318 man. 5vit (Daily Driver)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Bricklin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum