HISTOIRE DE NASCAR

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HISTOIRE DE NASCAR

Message  Greaser le Mer 20 Déc 2006, 14:01

HISTOIRE DE NASCAR

Je suis un mordu de l’histoire de l’automobile américaine, un des sujets qui me passionne le plus sont les premières années du Stock Car/Nascar, aujourd’hui ce sport en est le plus populaire au USA, l’industrie et ses produits dérivés génèrent des milliards de dollars chaque années. Tout le monde flaire la bonne affaire, des pilotes d’autres séries qui jadis levaient le nez sur le stock car s’empressent de s’y trouvé un volant, les grosses compagnies y veulent leur nom apposé sur les voitures, les manufacturiers japonais veulent s’y introduire férocement pour y prendre leur part de marché…

Le NASCAR a une histoire aussi noble que toutes les autres compétitions automobiles, au-delà des carrosseries en fibres de verres, des pubs de viagra, des casquettes de station services, des comédies hollywoodiennes douteuses…

__________________________________________________

PARTIE I.

DUKES OF HAZARD



Le Hot Rodding à débuté sur la cote ouest des US dans un seul but : Le divertissement.
Sur la cote Est, il en est d’un autre raison : La survie.

Tout ça remonte à la prohibition des années 20.

De 1920 à 1933 la vente et la production d’alcool a été bannis au USA et durant cette période les gens qui désiraient obtenir de l’alcool devaient l’obtenir de façon illicite, soit en la faisant venir du Canada, Mexique ou la produisant eux même. Les Gangsters des grandes villes ont vite compris que le meilleur Whisky artisanal est produit par les fermiers vivant dans les collines des Appalaches, la plupart descendant direct de lignés irlandaise et Écossaises. Jusqu'à cette époque les gens vivant dans les montagnes, plus communément appelées Hillbillies, produisant leur Alcool a petite quantité, en distillant du Maïs et du sucre, pour le plaisir mais aussi pour des raisons médicinales. Comme ces peuples étaient très pauvres les gangsters n’ont pas eu besoin de montrer beaucoup de billets verts au « hillbillies » qui était très très pauvres pour les convaincre d’abandonner la ferme pour se lancer dans la production d’alcool !


Whithe Lightning, Hooch, `shine…le produits a plusieurs terme dérivés, et d’autre alcool similaire aussi était transporté, tel le « Appeljack » qui est fait a base de cidre de pomme.
Au Québec on a une variation qui est populaire en prison, la Baboche.


Le produit fut alors nommé : « Moonshine », qui signifie simplement ; reflet de lune, car les producteurs, en secret, avaient leurs petites distilleries cachés dans la foret des montagne et faisaient bouillir leur mélange la nuit, à la lueur de la lune.


http://www.gafw.org/GFW%20Dept.%20of%20Georgia%20Archive%20Photos/moonshine_still_sugar_valley.jpg

Distillerie de Moonshine

Les gens qui produisaient et qui vendaient le Moonshine étaient connue comme étant des « Bootlegger » boot qui veut dire botte et leg qui veut dire jambe, le nom vient du fait que les vendeurs cachaient leur bouteille dans leur botte ou se les attachaient après la jambe (caché par le pentalon)


Policiers Disposant de Moonshine durant les années 50.

Jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale, le transport du « Moonshine » se faisait par calèches. Les restrictions sur les produits durant la guerre, tel que le sucre rendaient la production de moonshine presque impossible à moins de disposer de plants de cannes à sucres. À la fin de la guerre, bien que la prohibition soit terminée, le gouvernement américain a décidé de mettre un terme a la production de « Moonshine » dans les appalaches. Pourquoi? Parce que le gouvernement percevait un grand montant de taxes sur l’alcool légal, le moonshine vendu « en dessous de la table » lui n’était pas taxé. Le gouvernement à donc envoyé des agents du ministère du revenue(només Revennuers) mettre fin aux opérations des distilleries clandestines dans les montagnes du sud ouest des États-Unis soit le Tennessee, le Kentucky, la Caroline du Nord, la Virgine, la Georgie et la Floride, soit les états les plus productifs des US. Le problème des Bootleggers était de transporter le Moonshine de la distillerie clandestine jusqu’au point de livraison sans se faire prendre par les agents de revenus, ils se sont donc mis à acheter des voitures et de les modifier pour leur donner un maximum de performance afin d’échapper à la police.


Les Ford 1938, 1939 et 1940 sont les véhicules de prédilection des Moonshiners.

Le transport se faisait lui aussi uniquement de nuits, les bootleggers descendaient les Appalaches a fond de train, avec a leur bord une grande quantité d’alcool. Les intérieurs étaient enlevés, les moteurs étaient vitamines, les suspensions et le châssis des voitures étaient renforcies pour recevoir de grosses cargaisons et modifiés pour donner la meilleure tenue de route possible. Mais les agents du revenue et la police locale pouvait eux, passer des nuits entières cachées en bordure des routes de campagnes en attendant que passe une de ces voitures, les moonshiners avaient l’habitude de rouler les lumière éteintes, donc les policiers restaient tapis dans la forêt juste à ce qu’ils entendent dans la distance le bruit d’un moteur rugissant. Il en resultait à des poursuites spectaculaires dans les petites routes des Appalaches, les voitures des moonshiners filaient a plus de 140 mph dans le noir sur des routes de terre chargé à bloc, à ces vitesses, il n’était pas question de freiner! Les bootleggers se servaient donc de la puissance et du poids de leur voiture afin de faire « glisser » leurs voitures dans les virages



Plusieurs techniques de glisse contrôles utilisé surtout au cinéma et dans les courses sur terre battues ont été élaboré par les bootleger.


Le « bootleger turn », a été inventé pour evité les barages de police en faisant dérapé la voiture de facon controlé. Le « moonshiner » turn est la même variation sauf que la voiture est d’abord arrêté et il consiste a en faire patiné les roues arrière et tourné en même temps pour faire un tour de 180 degrès sur place (un demi-beigne).


Les policiers ont vite compris que bloquer les routes ne servait a rien, à la vue d’un barrage d’auto patrouille, les bootleggers passaient littéralement au travers sans jamais freiner. Étant donné du danger les agents du revenu préféraient parcourir les bois afin de découvrir les distilleries secrètes.



Les Policiers locaux et la Highway patrol se concentrait à poursuivre les bootleger, car lorsqu’un bootleger était arrêté, le policier qui avait procéder a l’arrestation percevait un certain pourcentage de l’argent obtenue à l’encan de la police lors de la vente de la voiture de contrebandiers.


Saisie de moonshine, remarquez la voiture de transport.

Dans la plupart des régions, les moonshiners et les servides de l’ordre avaient une politique non-écrite : Si le bootleger n’était pas prit lors d’une poursuite, le policier n’émettait pas de mandat d’arrêt contre le chauffeur ou avis de recherche sur la voiture. C’est cette forme de respect mutuel entre bootleger et policiers qui faisait en sorte qu’une voiture de contrebandier qui ne transportait pas de moonshine pouvait se promener librement sans jamais se faire arrêter.

Comme dans le Hot Rodding, ce sont les premier moteurs OHV qui ont été les mécaniques de prédilection, les moteurs Oldsmobile, Cadillac et Lincoln. Souvent la mécanique était transplantée dans une Ford ou Chevrolet ordinaire, les seuls moyens de reconnaitres les voitures des Moonshiners était lorsque la voiture était « vide » les suspensions de la voiture lui donnait un allure légèrement haute. Les voitures étaient aussi équipé de plusieurs « switch » controlant les feux arrières de freins, permettant de dérouté les poursuivant.

Le moonshinning était un affaire de famille et la plupart des gens qui vivaient les Appalaches au début des années 50 avaient une petite distillerie en opération. Normalement le père de famille était en charge de la production et les fils ou cousins faisaient le transport.





La meilleure méthode de transport était le convoie;
Une voiture partait avec un peu d’avance, vide, elle roulait à fond de train, pour faire sortir le plus possible de police embusquée.
La voiture chargée partait ensuite et pouvait circuler sans trop de problème. Généralement une troisième voiture suivait, transportant des pièces mécaniques de rechange et de l’essence, car les mécaniques étaient alimentées par un nombre impressionnant de carburateurs (jusqu'à six 2bl!)consommaient énormément d’essence et se rendre au stations service était trop risqué.


Saisie de la voiture d’un moosnhiner, les agents du revenue avaient l’œil les endroits on l’on pouvait acheter le sucre en grande quantité.

Chaque famille avait son « hot rod » de transport et y prenait fierté, la compétition s’est vite installé entre les familles à savoir qui avait la voiture la plus rapide de la région. La nuit tombé il n’était pas rare que les transporteur se rencontraient sur des pistes de courses de chevaux afin de courser, évidemment plusieurs gens venait assister à ces compétitions de nuits impromptues afin de savoir qui allait gagner….et le stock car venait de naître.

George Hamilton V chantait a sa fiancé ;
And you wonder why i drive a 56 ford deluxe, twin carburator, high compression head and overdrive?
Ecoutez le ;
http://thehound.net/19910223/mp3s/start11.mp3

Partout aux Etats-Unis florissait des petits évènements organisés de fin de semaine, les bootleger y amenait leurs voitures, y peinturait un numéro sur la portière et coursaient.
Le seul problème était que les agents du revenu assistaient parfois a ces courses et qu’il arrivait parfois que les pilote gagnant se fassent littéralement arrêter sur le podium.

Jusqu'à la fin des années 50 le 90% des pilotes de stock car/NASCAR était des moonshiners, le plus notoire était Junior Johnson qui a dût abandonner la saison du Grand National de 1956-1957 pour servir une peine de prison de 11 mois pour moonshinning.
Son caractère agressif, son pilotage serré et ses problèmes avec la justice feront de lui un des premières stars « bad-boy » du NASCAR.


Junior Johnson

Entre-temps une véritable histoire d’amour venait de naître entre le bootlegger et les produits Chrysler depuis l’introduction du moteur HEMI en 1951. Des mécaniques alors boudées par le circuit du Stock-Car par prétexte de poids, les moonshiners parcourait les « cours à scrap » à la recherche de ces précieux moteurs. Il fût un époque ou il était impossible de trouver un Hemi 331 pc ou 354 pc dans le nord de la Floride puisque tout ces moteurs ce trouvaient dans des voitures de bootlegger. D’abord transplanté dans des carrosseries légères comme des Dodge ou des Plymouth. La puissance a atteint son paroxysme lorsque Chrysler a introduit sa série 300.



Ces moteurs, avait des chiffres de puissance surprenant, surtout pour bouger si vite ces voitures qui pesaient près de 4 300 lbs. Lorsque ces mécanique était modifié elles étaient intouchables, car les corps de police bénéficiaient de voiture « stock ». Jusqu'à la fin des 60`s les voitures de prédilection des Moonshiner seront majoritairement des produits mopar, en grande partie dût au moteur puissant implanté dans des carrosseries qui permettait de transporter de très grande quantité de Moonshine.


Junior Johnson possède toujours sa dernière et favorite voiture de son époque de contrebandier, cette Chrysler New-Yorker 1961.

Voyez la couverture complète de l’article du magasine HOT ROD sur Junior Johnson ;
http://www.hotrod.com/thehistoryof/113_0510_moonshine_runners_cars_history/index.html

Le transport a haute vitesse du moonshine a tombé a la fin des 60’s lorsque la police a commencé à avoir des meilleurs systèmes de coordination radio, des tapis cloutés et d’hélicoptères. Aujourd`hui il se consomme peu de whisky, celui-ci ayant perdu sa popularité au profit de la bière. Il arrive quand même parfois que certaines distilleries secrètes soient découvertes, mais rarement à des fins commerciales et plutôt pour des fins personnelles, ce qui est légal.

L’histoire de ces pilotes qui sont les pionnier du stock car est fascinante et a lontemps intrigué Hollywood, il a été mis au grand jour en 1958 avec la parution du film « Thunder Road » jouer et produit par Robert Mitchum, commandité par Ford(presque uniquement composé de Ford 1957) le film est rapidement devenu un classique chez les amateurs de film de Hot Rod.


Voyez la bande annonce ;
http://www.youtube.com/watch?v=6oAKWjQo_Ns

La fascination pour les voitures rapides chez les sudistes des Appalaches fera sa vague de popularité dans les 70’s avec des séries télé et films comme les DUKES OF HAZARD, MOONRUNNER, SOMKEY & BANDITS…

Beaucoup de ces vieux moonshiners aujourd’hui réclament que ces icônes des 70’s sont basé sur leur propre vie durant les années 50, tel que Rushing Monroe. Mais en vérité c’est que les moonshiner avait pas mal toute le même mode d’opération, il est donc difficile de savoir qui a précédé qui…

Voyez le site du documentaire sur Rushing Monroe ;
http://www.travelermovie.com/indexframes.html

Autrefois, les bootleger pur et dur trouvaient curieux de laisser tomber le moonshine pour aller tourner en rond à des vitesses nettement inférieures à celles qu’ils étaient habitués de rouler lors des poursuites. Aujourd`hui en regardant le salaires des pilotes et les conditions de travail, le choix est nettement plus évidant!

Parce que rouler a plus de 140mph sur une route de terre, en pleine nuit, avec la police aux fesses, au volant d’une voiture bourré d’alcool de maïs ultra-flamable, sans direction ou freinage assisté, sur des pneus Bias en nylons, ça prend des du guts en tabarn*k!

Fin de la Partie I



Dernière édition par Greaser le Jeu 21 Déc 2006, 08:17, édité 2 fois
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Paul76 le Mer 20 Déc 2006, 14:49

:merci

Arrow http://www.ouellette001.com/vivre/V0014Bagosse.htm Exclamation
avatar
Paul76
Régulier
Régulier

Ville/Région : Orford
Masculin Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 19/11/2006
Voiture(s) : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  427copoz le Mer 20 Déc 2006, 14:55

Salut Greaser

Super encore une fois thumleft

l'histoire en texte + photos +musique + vidéo a l'appuie chinchin

tu est prèsque après changer la manière même de faire " du Forum "

Je n'ai jamais vue ca ailleur sur d'autre forum de chars

s'en ai prèsque gênant d'écrire par la suite Embarassed
General Lee Traveler War Horse thumleft


Je connesait en gros l'histoire des moonshiners mais écrit
comme ca c'est encore mieux study

PS: sa fait très changement du "yé tu beau mon char" Laughing
tient vla 10 points

Salutations


Dernière édition par 427copoz le Mer 20 Déc 2006, 21:56, édité 1 fois

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  custom53 le Mer 20 Déc 2006, 20:34

Salut Greaser

Encore une fois super.

J'adore te lire et tu fais un superbe travail thumright

Continue ton exellent travail.
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Dom le Mer 20 Déc 2006, 20:56

En effet, super thumleft

J'ai hâte de lire la suite Twisted Evil

Merci Wink
avatar
Dom
Bâtisseur

Ville/Région : Rive-Sud de Montréal
Masculin Nombre de messages : 11654
Date d'inscription : 23/04/2005
Voiture(s) : Trans Am 77, Mustang GT 09, Focus 07

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Greaser le Jeu 21 Déc 2006, 06:14

Merci de vos commentaire, ca fait toujours plaisir.

Paul76 : Cool l'info pour le quebec , je connaissais pas!

Ne vous genez pas de donner votre point de vue ou de discuter sur ce post en attendant la suite, c'est fait pour ca!

Je devais travailler sur un autre sujet dans la section GM mais je me suis raviser a la dernière minute..

Je trouve ca plate que les gens passent vite sur cette partie de l'histoire du NASCAR, il est vrai qu'il est extrêment difficile de trouver de l'info ou des photos sur le sujet , mais je pense que étant donné que le sport vise un public "familial" et que les US sont très fort sur la censur, on en parle peu.

Reste qu'il avait une belle poursuite entre un ford 1951 et un ford 1940 sur le film NASCAR à IMAX.

Pour les fan de l'époque, j'en ai déjà parlé et j'en parle encore ;

Mettez la main sur le film : MOONSHINE HIGHWAY



Mon meilleur film de char, malheureusement pas encore sortit en DVD aux US/Canada.

Si vous aimez voir des voiture des années 50 roulers a fond de train vous allez être servit.

Spécialement une belle Lincoln capri 1954 et une Chevy 1955 bel Air !

http://www.sd455.com/moviemoonshinehighway.htm
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  427copoz le Jeu 21 Déc 2006, 09:47

Salut Greaser

quelque info de plus sur les Moonshiners Rum Runners et Bootleggers
thumleft
http://www.ibiblio.org/moonshine/index.html

This Series 33 Phaeton was a favorite of rum runners during prohibition because of the quiet and powerful engines
http://rides.webshots.com/photo/1182299651033597325LxRAPb

Mais on s'éloigne un peu du NASCAR

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Invité le Jeu 21 Déc 2006, 15:20

super ton histoire sur le nascar en passant par les bootleggers j avais jamais fait le lien ni entendu parler de cette histoire merci de partager tes trouvails greaser thumleft

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  custom53 le Jeu 21 Déc 2006, 21:09

Pour ceux que ça intéresse,dans la région de Charlevoix,il y a un attrait à visiter qui se nomme la Maison du Bootlegger.Quand j'ai suis allé il y a quelques années,il raconte l'histoire de cette maison,pourquoi il y a un labyrinthe à l'intérieur et comment il fesait pour être capable de passer l'alcool sans se faire prendre etc...

Très intéressent comme visite.Je vais faire les recherches pour les infos et je vous reviendrai avec ça plus tard.


voici le lien
http://maisondubootlegger.com/
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Dom le Jeu 21 Déc 2006, 23:28

Moi aussi je suis aller, c'était bien thumleft

Par contre à la grandeur et la grosseur que je suis j'ai trouvé la maison et les passage secret petit !

La salle de jeu avec les planches à jouer imprimé sur le plancher c'est fous le guide disait qu'il pouvait être 50 la dedans Shocked

J'ai pris l'autographe d'Elvis en photo Cool
avatar
Dom
Bâtisseur

Ville/Région : Rive-Sud de Montréal
Masculin Nombre de messages : 11654
Date d'inscription : 23/04/2005
Voiture(s) : Trans Am 77, Mustang GT 09, Focus 07

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Charger69 le Ven 22 Déc 2006, 14:34

Je connais bien les origines du Nascar mais c'est toujours cool que d'autre puisse apprendre. C'est quand même spécial qu'un sport aussi populaire ai débuté par quelque chose d'illégal...

En passant, le film Nascar IMAX est disponible en dvd et comme Greaser le disais, on parle de l'origine du Nascar au début. On voit entre autre Jimmie Johnson et Ryan Newman recréer une poursuite entre un trafiquant d'alcool et la police. Si vous aimez le Nascar c'est à voir.

Bravo Greaser pour ton ''reportage'' très bien expliqué.
avatar
Charger69
Maniaque
Maniaque

Ville/Région : Chambly
Masculin Nombre de messages : 829
Date d'inscription : 31/10/2004
Voiture(s) : Charger 1969, Challenger R/T 2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  invité0213 le Sam 23 Déc 2006, 14:00

exelent greaser, c est sur la coche tout le long
mes année preferée entre 1960 et 1974
avec les PETTY YARBOROUG, JARRET ,FIREBALL ROBERT .ISAAC
et plus tard des nom qui revenait souvent BONNET ,WALTRIP,ALLISON ET LA LEGENDE DALE (vous savez qui)
mais dans ces année la plus que les pilotes , la beautée des voitures en compétition
lache pas greaser on en veux encore :merci

invité0213
Vétéran
Vétéran

Masculin Nombre de messages : 2260
Date d'inscription : 19/10/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  LAGELINOTTE le Mar 26 Déc 2006, 08:47

salut Smile

Salut Greaser....

Du vrai bonbons....Beau travail....On ne peut demander mieux...

A quand la suite... bounce

Merci...

Réjean (La Gélinotte) Cool
avatar
LAGELINOTTE
Maniaque
Maniaque

Ville/Région : Gatineau
Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 25/10/2005
Voiture(s) : Grand National 1987...Vendu...Sniff, Sniff

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Greaser le Mer 03 Jan 2007, 14:07

PARTIE II

MODIFIÉS!



L’histoire du NASCAR commence à Daytonna Beach, elle débute au même moment que les gros noms du Land Speed délaissent la plage de Daytonna pour les lacs salés de la cote Ouest graduellement jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale.


Les vastes étendues de plages à Daytonna.

L’événement avait alors tout le « glamour » d’une compétition niveau international, dès lors les voitures de land speed étaient surtout composés de Streamliners financées par de riches excentriques.

Ceux qui ont manqué cette partie de l’histoire peuvent consulter le post ;
http://amateurdebeauxchars.forumactif.com/viewtopic.forum?t=2697

Lorsque ceux-ci désertèrent Daytonna en 1936 ce fut un dur coup pour l’économie locale et dans un effort désespéré pour garder la région comme étant un porte-étendard de la course automobile américaine, une course de 3.2 miles composés de voiture « Stock » qui traversait la plage mythique fut organisé. L’évènement s’avéra être un échec total et sembla mettre fin pour de bon aux beaux jours de Daytonna Beach. Mais cette journée la, un jeune homme ambitieux, rêveur et ardent amateurs de courses sur quatre roues du nom de Bill France termina la course en 5ième position au volant d’une Ford V8. C’est après le fiasco de 1936 que France se mit en tête d’organiser et promouvoir lui-même ses évènements de Stock Car.


Bill France et sa Ford V8

Durant la même période à plusieurs endroits dans le sud profond s’organisait des petits évènements constitués de voitures américaines « stock » ou les moonshinners pouvait y montrer leurs prouesses et se mesurer entre eux. Plusieurs petits promoteurs organisaient des évènements de fin de semaine, mais personne ne prenait la chose au sérieux. Les pistes étaient souvent des terres nivelées la veille en forme de « rond » au tracteur et il existait peu d’installation et de mesures pour attirer grand publics.





Ces courses focussaient plus sur le volet spectaculaire et tenaient plus souvent du cirque que d’autre chose, il n’existait pas de règle d’admissions des véhicules, les pilotes recevaient peu de redevances et personne ne s’attardait à en faire la promotion sérieuse.





C’est en participant comme pilote et en observant comme spectateurs de ces courses que Bill France prit de l’expérience et commença à élaborer un plan pour donner des lettres de noblesse à cette forme américaine de sport motorisé. Lorsque les États-Unis entrèrent en Guerre, toute forme de course automobile a pratiquement cessé dût au rationnement sur le pétrole et le stop de la production d’automobiles qui planait sur l’Amérique du Nord.

Lorsque la guerre se termina, Bill France sentit que l’enthousiasme pour ce genre d’évènement était assez fort dans le sud américain pour que celui-ci devienne officiellement un sport. France savait qu’il ne pouvait y arriver seul et alla consulter le AAA (American Automobile Association) ceux-ci était la seule organisation solide qui avait sanctionné et fait la promotions des courses de monoplace aux États-Unis durant des décennies et Bill France voulait que le Stock Car ait sa place sous la bannière de la ligue de sport Motorisés organisé par le AAA.


Course sanctionnée AAA, vers 1916

France n’a pu obtenir de sanction du AAA, ceux voyaient les courses de stock-car avec mépris et n’y voyaient peu d’intérêt commercial. Pourtant ces courses étaient existantes et peu coûteuses comparativement aux monoplaces très sophistiquées.


Les modified n’ont rien de complexe et sont facile a rendre puissante pour la piste.

Voyant que plusieurs organisations similaires à celle qu’il avait imaginé étaient sur le point de voir le jour. Bill France prit de lui-même de former sa propre organisation et en 1947 et créa la NSCC (National-Championship-Stock-Car-Circuit), il établit un système structuré de points composant un championnat offrant bourses et trophées pour les pilotes. Les voitures de choix étaient des models d’avant guerre modifiée









40 courses sanctionnées furent disputées dans le sud-est des États-Unis et le grand vainqueur de la saison `47 fut Fontello « Fonty » Flock. Le nouveau championnat de voitures d’avant guerre modifiées attirait beaucoup d’attention dans cette partie des États-Unis, mais Bill France voulait étendre le sport à la grandeur du pays. Usant de ses contacts il appela, pilotes, mécanos, propriétaires de pistes et promoteurs à une grande réunion qui durera 4 jours au Streamline Hotel a Daytona Beach. Ce rendez-vous historique marquera le début d’une époque, France fit implanter une assurance collective et un fond de dons bénévoles pour les pilotes victimes de blessures lors d’évènement. Avec des nouveaux partenaire Bill France créa NASCAR (National Association for Stock Car Auto Racing). Le tout fût mit sur papier et approuvé légalement et NASCAR était maintenant une vraie corporation.


Bill France et ses collaborateurs durant la réunion du Streamline Hôtel.

NASCAR avait réussi à engloutir une bonne partie des petites courses régionales de voiture d’avant-guerre. Mais Bill France avait une autre idée en tête; Faire courir des voitures récentes « Strictement Stock », mais il dût attendre a 1949 avant que son idée de concrétise vraiment étant donné le peu de « nouvelles voitures d’après guerre » étaient disponibles.



Lorsque ce fut le cas, Bill France garda la classe de voiture d’avant guerre et la nomma : MODIFIED.



Ces courses étaient toujours excitantes à regarder, offrant toujours plein de rebondissement pour les spectateurs et chaque circuit avait ses particularités.






En 1949, les courses de « modified » perdirent leur popularité au profit de la série « strictement stock », le public trouvait qu’il était plus excitant de voir ce que les nouvelles voitures étaient capables sur un circuit. Les courses de Modified servant donc désormais de série école pour les jeunes; Petty, Roberts, Johnson, Teague, Flock etc…




Le traditionel baise du vainceur


Remarquez que les portières étaient maintenues fermées a l’aide de ceinture de taille installés sur les montants des portes

Les modified on toujours gardé une popularité constante chez les amateurs de courses sur terre battues, en fait jusqu'à ce jour, ce type de course n’a pas disparu, le look et dimension des voitures a évolué, il est connu sous le nom de Vintage-Modified aux USA ou au Québec : Mini Légendes, qui sont des voitures qui donne un bel hommage a l’age d’or du stock car.





L’evolution des Modified.

Aujourd’hui une multitude de séries écoles existes pour les jeunes loup qui désirent se faire un nom pour afin d’avoir un volant à la coupe NEXTEL.



VIDEO :

Sequence video couleur d’une course de modified du début des années 50 (pour ceux qui ne l’ont pas vu)
http://www.youtube.com/watch?v=HeFDqXvCrkw

LIEN :

Je vous recomande ce site pour les pionnier des Modified au Quebec
http://www.anca-qc.com/hom.htm



FIN PARTIE II

Les prochains post parleront uniquement de la série Late Model et principalement de ces voitures….
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Paul76 le Mer 03 Jan 2007, 14:57


affraid danger

à première vue, j'pensais qu'y'était jammé dans pancarte!!! Wow... j'espère pour lui kcé po sa tête qui a déformé le roll-cage, probablement pas... ainaoué,

:merci
avatar
Paul76
Régulier
Régulier

Ville/Région : Orford
Masculin Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 19/11/2006
Voiture(s) : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  custom53 le Mer 03 Jan 2007, 21:08

Bravo pour la deuxième partie!

Exellent travail continue!
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Dom le Mer 03 Jan 2007, 23:16

Bravo, beau compte rendu thumleft
avatar
Dom
Bâtisseur

Ville/Région : Rive-Sud de Montréal
Masculin Nombre de messages : 11654
Date d'inscription : 23/04/2005
Voiture(s) : Trans Am 77, Mustang GT 09, Focus 07

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  427copoz le Sam 06 Jan 2007, 10:10

Salut Greaser

encore une fois très intéressant thumleft

même si c'est une branche de cette histoire que j'aime moins
les modified

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

j`ai hate pour la suite

Message  350 V8 le Sam 06 Jan 2007, 18:50

salut j`ai tous study et je suis rester captivé a l`écran , franchement quel magnique travail , la suite SVP !!!
avatar
350 V8
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Nombre de messages : 4509
Date d'inscription : 24/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Benhur le Sam 06 Jan 2007, 20:18

Un très beau texte, félicitations pour toute tes recherches, c'est certainement beaucoup de travail thumleft

Y'a des photos à faire frémir là-dedans affraid
:merci
avatar
Benhur
Vétéran
Vétéran

Ville/Région : Boucherville, Québec
Masculin Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 04/11/2006
Voiture(s) : Jaguar XJ6 1986 + Dodge Magnum R/T 2005 + Buick Regal LS 2003

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Greaser le Lun 08 Jan 2007, 21:04

PARTIE III

1949 – 1951 1/2



Les courses de voitures d’avant guerre organisé par Bill France et sa bande commençaient à gagner de plus en plus de popularité dans le cœur des Américains. Mais France se vu contraint de faire face à un autre problème, comment distinguer son type de courses des autres compétitions motorisées?

Le cœur des amateurs de haute vitesse était chez les Indy cars et les amateurs de glisse sur terre battue étaient au Midget/sprint Car. Deux endroits ou les grands noms de la performance tel que Offenhauser et Edelbrock s’affrontaient…


Midget s’affrontant sur ovale en terre battue

France jouait depuis longtemps avec l’idée de voir une catégorie «strictement stock» ou les nouveaux models automobile pourrait s’affronter sur le circuit. Les promoteurs trouvèrent l’idée bonne et dès juin 1949 une course « strictement stock » fut organisé au Charlotte Speedway. Cette journée là 20 000 spectateurs se sont présentés sur le circuit alors que la capacité des installations pouvaient compter seulement 10 00 personnes. Plusieurs pilotes sans voitures se sont présentés sur le site, le plus notable ce jour là fut Tim Flock. Celui-ci remarqua une Oldsmobile 88 flambant neuf dans le stationnement du circuit, Flock eu assez d’audace pour convaincre le propriétaire de la voiture de lui laisser piloter la voiture pour la course. On peint un numéro sur la portière et Flock réussit à placer la Olds en seconde position des qualifs. Bien que Flock ne remporta pas la course cette journée la, c’était bien plus qu’il en fallait pour captiver l’attention du public pour ses nouvelles Oldsmobiles.


Oldsmbile model 76 de base avec le 6cyl « flathead » en ligne.

Oldsmobile travaillait depuis 1946 à la conception d’un nouveau moteur qui serait assez puissant pour bouger les carrosseries massives de ces grosses et prestigieuses 98, les moteurs 8 cyl en ligne était rendu trop volumineux et Oldsmobile se lanca dans la conception d’un moteur 8 cylindres disposés en V. Malgré les protestations de Cadillac qui, aussi se lançait dans la conception d’un V8 OHV, les dirigeant de GM acceptèrent le nouveau moteur de Oldsmobile et le V8 de 303 pc « Rocket » de 135 hp est né. Il prit niche dans les grosses et luxueuses 98 en 1949. Cadillac cessa ses protestations puisque son V8 de 331 pc développait 160 hp, la Cadillac demeurait donc la voiture la plus puissante et rapide de la gamme de GM.


V8 « Rocket » Oldsmobile.

À la mi-1949 Oldsmobile poussa l’audace et fit installer son V8 dans son model de base la « petite carrosserie » 76 (la même « coquille » que les chevy et pontiac de l’époque) et nomma l’option 88. Le pétillant « Rocket » dans la carrosserie légère fut un énorme succès et la 88 était maintenant devenu le port étendard de la puissance et performance chez GM.


La combinaison d’un V8 destiné a une grosse automobile implanté dans une petite carrosserie abordable fait que plusieurs historiens automobile considèrent Oldsmobile comme le père du concept de muscle car.

En 1949, dix des 19 courses « strictement stock » furent gagné par des « rocket » et en 1950 Olds rafla 20 sur 41 podiums.


Studebaker et Olds 88 se disputant la premiere courbe de Daytona Beach


Red Byron et sa 88 1950

Les premières courses de « strictement » stock étaient surtout menées par les grosses voitures équipées des moteurs les plus puissants de détroits, tels que Lincoln, Cadillac, Buick, Mercury. Quelques voitures de moonshiner tentèrent de se qualifier, mais Bill France était très rigoureux sur l’inspection des voitures et elles devaient toutes se conformer aux spécifications du manufacturier, tout manquement menait à la disqualification. Les seules modifications autorisées étaient la protection des phares avant et arrière( soit enlevé ou masqué) et l’installation d’une grille protectrice a l’avant.


Lincoln, Buick et Olds en bagare


Cadillac et Mercury

Les concessionnaires Oldsmobile remarquèrent que les gens affluaient de plus dans les salle de montre pour observer ses nouvelles « Rocket 88 ». Olds en vendit 268 000 unités de son model tel que vue en NASCAR soit la « Futuramic 88 » de 1950. Tant d’unités vendues qu’ils décidèrent de discontinuer le model 76 avec le 6 cyl en ligne. Ces ventes étaient en majeure partie due aux victoires des Oldsmobile en NASCAR, mais Oldsmobile avait peu d’intérêt à la course automobile et ne souhaitait pas développer une voiture strictement dévouée à la performance. Les concessionnaires ont dut prendre d’eux même de placer des Oldsmobile sur les pistes NASCAR afin de la faire de la publicité et de donner le plus de visibilité possible au models.


Le futuramic Power package, premier muscle car?




Les Oldsmobile etaient tellement populaire sur les pistes qu’il fallait parfois se rabbatre sur les models a quatres portes.

La popularité de ces courses avait largement dépassé les attentes de France et avait même réussi à déclasser les « Modified » et les courses « strictement stock » était l’attraction principale de NASCAR, il avait enfin trouvé le filon qui d’instiguerait ses courses des autres formes de sport motorisé aux USA. Ces courses étaient existantes pour les spectateurs car elles comportaient deux enjeux, leur pilote préféré et leur fabricant automobile favori. Bill France décida de changer le nom de la série « strictement-stock » pour NASCAR Grand-National. La série sera renommée en 1972 pour NASCAR Winston Cup, pour changer en 2003 pour NASCAR Nextel Cup.


Une Packard entièrement Stock, peinturé fraîchement pour aller en piste

Peu de manufacturiers automobiles s’intéressaient au NASCAR, après la guerre pratiquement tout le monde en Amérique avait besoin d’une nouvelle automobile pour se déplacer et les marques économiques de l’époque ; Chevrolet, Ford et Plymouth avaient de bonnes ventes restaient dans l’optique d’offrir des voitures simples et économiques.


Les Lincoln 1949 et 1950 furent le meilleur produit Ford en NASCAR durant les saisons 1949-1950

La croyance populaire est que ce sont les trois grands noms de l’automobile qui ont fournis leur appuis a NASCAR mais il en est tout faux. Le premier manufacturiers à s’intéressé a l’organisation de Bill France et celui que l’ont pourrait le moins suspecter….Nash-Motors.


Les nouvelles carrosseries d’après guerre des Nash.

Dès la fin de la guerre, Nash se mit à développer une carrosserie qui serait aérodynamique et monocoque qu’ils nommèrent Airflyte. Le but était d’offrir une voiture légère ayant une faible résistance au vent permettant la meilleure économie d’essence et rendement du moteur. Un concept qui était pas mal hors des sentiers battues si l’on compare à ce que G.M, Ford et Chrysler produisaient. Avec ce châssis raffiné et un degré de braquages plus grand que la moyenne grâce à ses roues avant dissimulés dans ses ailes, les gens de chez Nash se demandèrent pourquoi leur voiture n’était pas un choix naturel des pilotes de NASCAR.


Le design Airflyte des Nash a toujours été reconnu par le sobriquet de « bathtub » à cause de ses allures de bain reversé.

En 1950 les gens de chez Nash décidèrent de « stimuler » l’utilisation de ses voitures en NASCAR. Tout d’abord en remettant une Nash Ambassador flambant neuve avec bourse en argent au vainqueur du championnat du Grand-National de 1949.


Le champion de la saison 1950 du Grand National, Bill Rexford, reçoit les clefs de sa Rambler 1951 convertible neuve.

La deuxième mesure prise par Nash a été de fournir une Ambassador a Bill France et Curtis Turner afin qu’ils participent à la course inaugurale de la Carrera Panamericana au Mexique.


Turner en France devant leur Ambassador de la Carrera Panamericana

La voiture obtient ensuite la fonction de Pace Car et de voiture de course, elle gardera ses couleurs de La Carrera Panamericana mais sera conduite par Ebenezer Smith durant la saison 1950.


La Nash Ambassador de 1950 n’accumulera aucun point durant le championnat du Grand National

La troisième mesure de Nash fut d’embaucher une des étoiles montantes du Grand National, Curtis Turner. Turner qui au volant d’une Oldsmobile, avait obtenu 5 victoires lors de la saison 1950. Pour le Grand-National de 1951, il fut mandaté par les gens de Nash pour conduire une Ambassador.


Curtis Turner et sa Nash Amabssador de 1951.

Avec un pilote vedettes au volant d’une de ses voitures et que presque la totalité des voitures «Pace Car » de la série, Nash s’assure une bonne visibilité et l’assurance de quelques podium pour l’année 1951.


Voyant toute l’attention porté sur les Nash, plusieurs pilotes firent comme Turner et obtirent une Nash pour courir en NASCAR


C’est tout faux, Turner a beaucoup de difficultés à remporter des victoires, il réussira tant bien que mal a remporter la course de mi-saison au Charlotte Speedway au volant de l’Ambassador. Frustré par les performances de la voiture, Turner laissera tomber l’équipe Nash pour retrouvé le volant d’une Oldsmobile. Il déclarera à la presse ; « Les Nash sont de grotesques Bathtub dont les moteurs surchauffent constamment ». La remarque juteuse fit les frais de la presse écrite et s’avéra être un désastre de relation publique pour Nash. Voyant le peu de résultat que ces voitures obtenaient lors des courses en NASCAR Nash retira peu à peu son implication dans le sport gardant seulement des « pace car » et voitures officielles sur la piste.



Il n’y a pas seulement la remarque de Turner qui fit du Mal à Nash mais plusieurs facteurs. Notamment par l’allure étrange de ses carrosseries qui étaient plus petites que les autres voitures du même prix, l’utilisation des mêmes motorisations peu raffinés datant de l’avant guerre et qu’un cascadeurs du nom de Lucky Lee Lott utilisait presque strictement des Nash pour effectuer ses cascade et passa la majorité des années 50 à crasher des Nash Ambassador.


Lucky Lee Lott en action

L’idylle de Nash en course automobile fût bel et bien terminé, la victoire de 1951 obtenue par Curtis Turner demeurera la seule jamais enregistrée. Dès lors Nash va plutôt concentrer ses efforts sur des compétitions d’économie d’essences et de rendement tel que la Mobilgas Economy Run….



La suite, au courant de la semaine prochaine….
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  custom53 le Lun 08 Jan 2007, 21:17

Bravo encore une fois.Un vrai délice.
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Benhur le Lun 08 Jan 2007, 21:19

Hé bien ça y est, je suis accro, j'attend la suite avec impatience bounce

Toujours autant de contenu, en texte comme en photos et... un français impeccable, un bel effort de correction ou un beau travail d'équipe thumright
avatar
Benhur
Vétéran
Vétéran

Ville/Région : Boucherville, Québec
Masculin Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 04/11/2006
Voiture(s) : Jaguar XJ6 1986 + Dodge Magnum R/T 2005 + Buick Regal LS 2003

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  427copoz le Lun 08 Jan 2007, 21:28

Salut Greaser

Super encore une fois thumleft

Frustré par les performances de la voiture, Turner laissera tomber l’équipe Nash pour retrouvé le volant d’une Oldsmobile. Il déclarera à la presse ; « Les Nash sont de grotesques Bathtub dont les moteurs surchauffent constamment ».
c'est ce que l'histoire dit
mais peut être que la véritée est ailleur Laughing

Le futuramic Power package, premier muscle car?
Non Laughing

Salutations

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21374
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  ADM le Lun 08 Jan 2007, 21:30

Fantastique ! quelle belle lecture thumright
avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HISTOIRE DE NASCAR

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum