Temple de la renommé Canadien du Drag

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 8/2/2016, 20:48

@Buick68 a écrit:14. Sandy Elliot - Chatham, ON (posthume)
15. John Elliot - Chatham, ON


Pendant un peu plus de trois ans, l'équipe de Sandy Elliot Drag Racing était le fléau de la catégorie Super Stock aux États-Unis et au Canada. En 1968, le fils de John Elliot est devenu le premier Canadien à remporter une course NHRA dans la catégorie Stock . En 1970, Barrie Poole a été le premier Canadien à remporter un titre national Eliminator. En 1971, ils ont participés dans 17 NHRA Nationals, les deux voitures ont fait les finales 16 fois, remportant trois championnats nationaux, étaient runner-up à deux autres, faites la demi-finale 12 fois et ont affiché neuf records nationaux. Sandy Elliot a reçu le titre de Super Stock Chef d'Équipe de l'année et a été nommé à l'équipe All Star Drag Racing du magazine Car Craft en 1971.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

1968
John a été le premier Canadien à remporter une course dans la classe stock à un National Meet NHRA en remportant la catégorie A Stock automatique au Winternationals en '68 à Pomona, en Californie; aussi John a été le premier Canadien à remporter un titre de division dans la catégorie Stock en remportant le '68 NHRA 3 Stock Title.

1970
Barrie est devenu le premier Canadien à remporter un titre national NHRA Eliminator en remportant le Super Stock Eliminator au Winternationals '70 à Pomona, en Californie; le premier Canadien à remporter le Nationals NHRA Spring Eliminator et le deuxième Canadien à remporter une Eliminator national en remportant le Nationals de Spring '70 Super Stock Eliminator à Dallas, Texas. Il a remporté 2 championnats canadiens, l'un en Sanair, Québec et l'autre à Windsor, en Ontario. Barrie et John ont été nommés "pilotes Super Stock de l'année" par le magazine Super Stock.

1971
Barrie a répété en tant que champion en remportant le titre NHRA Super Stock Eliminator à Pomona, Californie. Sandy était le premier Canadien à être nommé à l'équipe All Star Racing Car Craft Magazine, quand il a été honoré en tant que chef d'équipe Super Stock 1969 - 1971. L'équipe a remporté 3 NHRA Nationals Super Stock (les premiers Canadiens à gagner plusque un); était runner-up à 2 NHRA Nationals; dans les demi-finales à 12 NHRA Nationals; gagné 2 NHRA Nationals Canadiens; 2 Populaire Hot Rod Magazine Meet; 9 records nationaux NHRA; a gagné la Division 3 NHRA série 3 ans de suite.

En 1999 ceux que l'on surnommait les 'Border Bandits' furent intronisé au Canadian Motorsport Hall of Fame

Source et Photo cdrhf - Jean Bourque / GuideAuto





Salut

Quand j'était jeune bounce
je tripait pas mal sur leur couleur de course

Un peu plus vieux quand je coursait en slot car
je m'était fait une Mustang fastback de cette couleur avec le meme style Cool

A l'école je me souvient que plusieurs jeunes tripait la dessus

Un gars avait fait dequoi de semblable avec une Sheby 1969 (une vrais)
mais jaune avec des barre noir

salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 10/2/2016, 21:11

17. Alban Gauthier, Montreal, QC

Alban Gauthier a commencé sa carrière dans les courses d'accélération en 1965, en compétition dans la classe sportsman jusqu'en 1970. En 1969, il a établi le record à la WCS à Cayuga, Ontario, avec sa Ford Shelby 1969. De 1970 à 1992, Gauthier a couru dans la classe Pro-Stock, dans des événements nationaux NHRA et fait la course avec de grands noms comme Bill Jenkins, Bob Glidden, et Warren Johnson. En 1972, il a remporté le WCS contre Carmen Rotonde à la piste de Sanair à Ste-Pie, Québec, avec un 'Cuda. De 1972 à 1983, Gauthier a été la course avec Chrysler. Son constructeur de moteur était Dennis Warner, et Don Ness, Willie Rell et Don Hardy construit ses voitures Pro-Stock.

En 1984, Alban Gauthier a eu un grave accident à 180 mph au Keystone national à Maple Grove, en Pennsylvanie. Heureusement, il n'a pas été blessé. Dans les deux dernières années de sa carrière de course, Gauthier a couru dans une Pontiac Grand Prix, se qualifiant à chaque événement national. Il était dans la même équipe que Gerry Eckman, et son constructeur de moteur étant Dale Eike à Colombus dans l'Ohio. Alban Gauthier a terminé sa carrière à l'automne 1992, à Topeka au Kansas.

Source CDRHF / dragracequebec / Jean Bourque





_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 12/2/2016, 17:53

@Buick68 a écrit:17. Alban Gauthier, Montreal, QC

Alban Gauthier a commencé sa carrière dans les courses d'accélération en 1965, en compétition dans la classe sportsman jusqu'en 1970. En 1969, il a établi le record à la WCS à Cayuga, Ontario, avec sa Ford Shelby 1969. De 1970 à 1992, Gauthier a couru dans la classe Pro-Stock, dans des événements nationaux NHRA et fait la course avec de grands noms comme Bill Jenkins, Bob Glidden, et Warren Johnson. En 1972, il a remporté le WCS contre Carmen Rotonde à la piste de Sanair à Ste-Pie, Québec, avec un 'Cuda. De 1972 à 1983, Gauthier a été la course avec Chrysler. Son constructeur de moteur était Dennis Warner, et Don Ness, Willie Rell et Don Hardy construit ses voitures Pro-Stock.

En 1984, Alban Gauthier a eu un grave accident à 180 mph au Keystone national à Maple Grove, en Pennsylvanie. Heureusement, il n'a pas été blessé. Dans les deux dernières années de sa carrière de course, Gauthier a couru dans une Pontiac Grand Prix, se qualifiant à chaque événement national. Il était dans la même équipe que Gerry Eckman, et son constructeur de moteur étant Dale Eike à Colombus dans l'Ohio. Alban Gauthier a terminé sa carrière à l'automne 1992, à Topeka au Kansas.

Source CDRHF / dragracequebec / Jean Bourque





Salut

Les chars de Alban Gauthier portait le nom Invader

La Shelby était Invader III thumleft

salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 12/2/2016, 18:04

Salut

en 1992 au Grand National



salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 12/2/2016, 18:10

Salut

On peut voir la Shelby Invader III
ici



http://www.thecoralsnake.com/SUD

SUD ACTION - Alban Gauthier was another one of Sud's most sucessful drivers. He campaigned through the 1969 year and drove this 1969 Shelby. That thing looks like it has fangs.

salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  BORDER JUMPER le 13/2/2016, 01:03




EX CUDA 71 DE JOHN PETRIE  DE LA CHRYSLER SUPER CAR CLINIC IL PARAIT QUE CETTE VOITURE LA EXISTE ENCORE ?
avatar
BORDER JUMPER
Vétéran
Vétéran

Ville/Région : WEST MONOWI NE
Masculin Nombre de messages : 1127
Date d'inscription : 10/07/2007
Voiture(s) : BELVEDERE 1967 ,DODGE 61 D-700

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 15/2/2016, 22:54

18. Ralph Hope, London, ON

Ralph Hope est l'un des Canadiens les plus vénérés en accélération. L'entrepreneur en électricité indépendants a débuté sa carrière coloré de 'drag racing' en 1965 et il a piloté avec succès une série de voitures depuis. Il a d'abord fait campagne avec un Anglia et un Vega Gaz mais est reconnu pour son altereds 6 cylindres Ford détenteur de record national . À ce jour, il a couru avec quatre modèle T 'T bucket' 1923 dans cette configuration. Ralph Hope était en fait seulement le troisième Canadien à remporter un événement national NHRA - gagnant éliminateur modifié au 1970 Springnationals qui a eu lieu à Dallas au Texas. Sa victoire la plus récente d'un Nationals NHRA est survenu pendant le Mac Tools Gatornationals à Gainesville, FL., En 1997, quand il a remporté en Compétition éliminateur.

Ralph Hope participe à des courses sélectionnées seulement. Parmi les faits saillants de carrière de course ils comprennent le record national H / gaz en 1968 établi à Windsor Dragway dans ce qui était sa première sortie dans cette voiture. Ses prouesses mécanique furent reconnu avec le "Meilleur Engineered" Award pendant le Springnationals à Dallas de 1969.

C'est là qu'il a débuté son Ford unique avec un moteur en ligne 6 cylindres équipé d'une tête en aluminium de Corvette modifiée. (un cylindre a été coupée chaque tête de V8 et les six autres ont été réunis!). Hope est aussi fier de ses nombreuses numéro lors des qualifications qui comprennent la prestigieuse pôle au U.S. Nationals en Compétition éliminateur en 1990 et 1991.

La voiture actuel de Hope est un '23 T qui dispose d'une suspension 4 lien et d'un empattement de 120 pouces. Ralph Hope construit le moteur de 294 po.cu. Ford qui transfère le pouvoir grâce à un embrayage L&T Liberty 5 vitesses et un engrenages 5:54 de Richmond. La voiture pèse dans au 1610 lbs pour courir en I / Altered et roule en bas du 8,47 index national actuel.

Source dragracecanada source en date de 1999 / Jean Bourque



_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 29/2/2016, 20:49

19. Don Lavoie, Dieppe, NB

Un homme qui n'est pas étranger sur le circuit des courses de dragsters dans les Maritimes a été intronisé au Canadian Drag Racing Hall of Fame.

Don de M. In Between 'Lavoie de Dieppe sera le premier Néo-Brunswickois à recevoir l'honneur lors de la cérémonie d'intronisation, le vendredi 9 Octobre à Montréal. D'autres de la provinces de l'Atlantique se joindront à Lavoie et qui seront parmi les 38 personnes impliquées dans les courses d'accélération honoré ce jour-là. Lavoie sera parmi les coureurs, mécaniciens, chefs d'équipe, les constructeurs de moteurs, les constructeurs de châssis, les promoteurs de la piste, les présentateurs de piste, agents de piste, les photographes de piste, des journalistes et sponsors intronisés.

Pour Lavoie, la nouvelle qu'il allait être intronisé au Canadian Drag Racing Hall of Fame fut une grande surprise. "Cela signifie énormément pour moi», dit Lavoie. "C'est un véritable honneur et d'être le premier du Nouveau-Brunswick, c'est plus que parfait."
,
"Quand j'ai reçu l'appel, la personne m'a dit de m'asseoir et je l'ai fait. Puis, après qu'il me l'a dit, j'ai dit maintenant que vous me l'avez dit, je ne peux pas me remettre debout. Je suis en état de choc ".

Assister à la soirée de gala pour recevoir l'honneur est un long chemin de la première visite de Lavoie à une piste de course quand il était un adolescent qui travaillait en Ontario en 1969.

«J'avais menti pour obtenir mon permis de conduire. J'avais seulement 15. J'ai acheté ma première voiture et faisait des courses de rue ".

Lavoie a apprécié ses visites à un 'speed shop' locale. Lors de sa première visite, il a appris qu'une course se tenait au Cayuga Raceway. «Les gars mon passé un set de pneu slick et m'on dit que si vous voulez venir, venez avec nous. Et voilà comment j'ai commencé. "Lavoie et Rose qui deviendra son épouse sont allés à la course et comme il le dit avec un rire," le reste c'est l'histoire. "Lavoie a déménagé à Montréal un an plus tard où le couple se marie. L'amour de la course a continué même au point de couper le mariage et lune de miel un peu court.

«Jétais dans la course aux points à Cayuga. J'avais pris deux semaines des vacances, mais j'ai coup. la lune de miel à une semaine et je suis allé courir la semaine d'après ", a déclaré Lavoie avec un rire.

À l'époque, Lavoie possédait une Nova '69 appelé M. In Between, un surnom qui lui a collé toute au long de sa carrière de course. «J'ai eu 14 voitures de course et ils étaient tous appelé M. In Between».

Lavoie a couru partout dans les Maritimes pendant 40 ans après avoir regagné sa province natale et ouvrir sa propre entreprise d'imprimerie à Dieppe. Lui et sa femme sont tous deux de Rogersville. «Ma première course était en P.E.I. en 1975 et je suis allez à la première exposition de voitures qu'ils avaient au [Moncton] Colisée. Je fais la promotion des courses de dragsters depuis. "

Mais au cours de ses cinq années de vie à Montréal, Lavoie a couru sur les pistes à travers le Québec.

"Quand je suis arrivé à Moncton, je ne savais pas vraiment qu'ils avaient des pistes de course ici jusqu'à ce que quelqu'un me l'a dit."

Lavoie a couru à toutes les pistes des maritimes pendant quatre dernières décennies et il coure encore malgré un grave accident il y a 10 ans.

«J'ai eu un gros accident à Miramichi en 2005. Il m'a mis de côté pendant environ six mois, mais je suis revenu."

À l'époque, Lavoie avait acheté une camionnette de type wheelstander et je l'essayait pour la première fois. Je l'avais acheté aux États-Unis et il m'a donné des instructions sur ce qu'il faut faire et quoi ne pas faire.

"Pour la première fois je suis allé trop loin. Je devais faire seulement a 200 ou 300 pieds, mais je suis allé sur un 1/8 de mile et le vent a obtenu une prise de celui-ci ".

Le camion a capoté sur la glissière de sécurité.

«Je fut chanceux de m'en tirer, je suis revenu sur mes pieds et pu courir à nouveau."

Lavoie a passé trois semaines à l'hôpital avec une fracture du dos. "Tous les vertèbres dans mon dos ont disparu, ils sont très minces. Il n'y a pas de coussin entre eux. "

Les médecins ont dit à Lavoie de ne pas courir pendant un an et il a suivi les ordres du médecin, mais admet que ce fut difficile.

«Je ne peux pas arrêter", a déclaré Lavoie avec un petit rire. «J'essaie d'arrêter à chaque année, mais je ne peux pas. Je connais trop de gens. Je veux dire regarder Mark Green. Il était un enfant quand j'ai commencé à courir ici et maintenant son fils course. Ce n'est pas quelque chose que je peux quitter, pas maintenant. "

Malgré la gravité de l'accident, Lavoie trouve un peu d'humour en elle.

«Je dis toujours que j'ai fais le plus long wheelstand au Nouveau-Brunswick, ou devrais-je dire les Maritimes», a déclaré Lavoie.

«J'ai fais plus du 1/8 de mile sur deux roues, et j'ai crasher. Puis je suis resté à l'hôpital tellement longtemps, donc je dois avoir établi plein de record. "

Lavoie fait maintenant des courses avec une Corvette stock mais avec une carrière de 40 années de course dans les Maritimes, il a possédé 14 voitures dont quatre funny car et un SuperStreet Camaro.

Question, de toutes les voitures qu'il a possédé dans sa carrière laquelle était sa favorite, Lavoie n'a pas hésité avec sa réponse.

"Ma favorite? C'étai ma Corvette alcool funny car.

Lavoie a acheté la voiture après avoir récupéré de son accident.

«Je voulais aller à 200 miles par heure, mais je ne l'ai pas fait. J'ai fais à 186 miles par heure à 7,77 secondes. Cela a été mon objectif, mais je n'ai pas atteint exactement mon objectif. "

Lavoie dit son amour des voitures de course funny car vient de son admiration de son idole de course, John Force.

"La première course qu'il a remporté en NHRA était à Sanair à Montréal et j'étais là."

Lavoie a dit qu'il a obtenu une photo prise avec Force et savait si jamais il avait la chance de posséder une voiture de course funny car, il le ferait et a finalement l'a fait ".

«Ce fut un des faits saillants», a dit Lavoie ajoutant qu'il en a eu beaucoup d'autres au cour des années comme coureur.

Lavoie était un peu réticents à partager son âge, mais avec un peu de insistance, il révèle qu'il a 66 ans. Mais il a dit qu'il préférait dire lui-même qu'il était l'un des plus anciens pilotes de dragsters au Nouveau-Brunswick, pas à cause de son âge, mais en raison de combien de temps il fait de la course.

Lorsqu'on l'interroge sur sa famille et leur soutien, Lavoie a déclaré de son épouse, "Rose est mon n ° 1. Elle m'a encouragé et c'est grâce à elle si je continue."

Lavoie a ajouté ses deux filles et petits-enfants aussi pour le soutenir dans son amour de la course et sa persistance même après son accident.

«Après ma famille viennent mes copains. Je ne peux pas tous les nommer parce qu'il y en a eu tellement qui ont contribué au cours des 40 dernières années ".

Lavoie a vu de nombreux changements dans les courses d'accélération pendant ce temps et affirme que la plupart des changements sont pour le mieux.

"Les choses sont plus sûrs, les voitures vont plus vite qu'ils ne le faisaient il y a 40 ans et les pistes ont suivis ces changements. La NHRA et IRHA ont créé des règles pour assurer notre sécurité ".

Et même avec un mauvais accident à un hippodrome, Lavoie estime qu'il est encore l'endroit le plus sûr de conduire et faire de la course.

Mais l'implication de Lavoie avec le sport de drag racing va au-delà de posséder une voiture et la course et gagner des courses, des trophées et plus.

Il dit qu'il appartient à toutes les associations dont il est capable, fait des plaques et trophées pour les coureurs, T-shirts, fait un calendrier qui comprend les voitures d'accélération à travers les Maritimes.

«Je ne peux pas arrêter, pas maintenant. Tant que la santé reste là, pourquoi arrêter? "Dit Lavoie.

Lorsqu'on lui a demandé ce que devenir un membre de la Canadian Drag Racing Hall of Fame signifie pour lui, Lavoie était calme pour un moment car il considérait sa réponse.

"Cela signifie beaucoup pour moi. Je ne peux pas mettre en mots. Je sais que j'ai fais beaucoup pour aider à promouvoir le sport dans les Maritimes ", dit Lavoie. "Être le premier du Nouveau-Brunswick est un honneur. Je suis vraiment enthousiaste."

Lavoie est rapide à créditer sa famille et ses amis et dit qu'ils sont une partie de cela aussi.

"Ceci est vraiment où est mon honneur, car sans eux, les propriétaires de piste et plus ce ne serait pas arrivé."

Source CDRHF / Jean Bourque



_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 12/3/2016, 16:41

20. Graham Light, Edmonton, AB

Graham Light, un natif d'Edmonton, Alb., A fait ses débuts dans les courses d'accélération de la Comp Eliminator avant de passer au Top Fuel en 1971. Il était consistent en qualification et il a terminé deuxième au '77 NHRA World Finals de l'Ontario, Californie. Il a terminé neuvième dans le classement des points '78 de la NHRA.

De 1974 à 1982, Light était propriétaire et exploitée Edmonton Int'l Speedway, un centre polyvalent de classe mondiale composé d'un dragstrip, un circuit routier de 2,5 mile, un circuit routier de 1,5 mile, une piste de motocross, et un ovale d'un quart de mile .

Light rejoint la NHRA en 1984 pour gérer le développement des entreprises dans une zone qui comprend désormais les divisions NHRA 6 et 7. En 1986, il prend le contrôle de la Division 7 et il est promu au poste de directeur de la compétition en 1987. Plus tard cette année, il est promu vice-président des opérations techniques et en 1993 a été élevé à son poste actuel. Il a été intronisé au Canadian MotorsportsTemple Hall of Fame à Toronto en 1996.

Light, qui est devenu un membre du conseil d'administration de la NHRA en 2004, supervise la concurrence et les opérations à toutes les courses de la série Racing NHRA Mello Yello Drag. En outre, il supervise les opérations sur le terrain lors des courses NHRA / divisions et la Direction Technique NHRA, supervise le Safari sécurité NHRA présenté par AAA, et sert en tant que président de la commission de la concurrence NHRA. Il est aussi président de la FIA Drag Racing et Commission. Il est aussi un directeur pour le Comité de la concurrence de l'automobile aux États-Unis (ACCUS), la branche américaine de l'organisation de course de la FIA dans le monde entier.

Source CDRHF Photo 1 Vern Schultz , Jean Bourque






_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 15/3/2016, 19:02

21. André Massé, St.-Jean d’Iberville, QC (Posthume)

Voici un petit texte lors de son décès.

Une icône du drag au Québec nous a quittés. André Massé s’est éteint hier matin à l’âge de 69 ans. M. Massé était bien connu des amateurs d’accélération par son style flamboyant au micro et son humour toujours présent. Il laisse dans le deuil son épouse Liette et ses enfants ainsi que son frère François avec qui il avait dirigé l’association NDRA à Sanair pendant plusieurs années. Au nom des amateurs de drag du Québec, DragRaceQuebec.com souhaite ses sincères condoléances à la famille. Salut André, tu nous manqueras tous!

Source dragracequebec

_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 18/3/2016, 09:38

22  Jacques Marier, Repentigny, QC

Jacques Marier a fait ses débuts dans les courses d’accélération en 1967, au volant d’un Chevy Nova 1962.

Il a rejoint les professionnels en 1971 avec une victoire lors du grand national IHRA à St-Eugene dragway avec sa Camaro Z/28 302 p.c. ainsi qu’un record mondial dans la catégorie stock. Juste à l’aube d’une carrière pleine de promesses, il participe à plusieurs évènements au défunt Grand National à Sanair ainsi qu’à plusieurs programmes aux États-Unis.

Marier est propriétaire d’un garage de performance et de distribution de pièces de performance depuis 1971—JM RACING, le plus vieux speed shop du Québec. Il met toute son expérience à profit en aidant les autres coureurs à utiliser les bonnes pièces. Il revient en force avec sa nouvelle Trans Am SD455 en établissant 2 nouveaux records mondiaux dans la catégorie. Pure stock au New Hampshire en 2003 et 2005 dans l’organisation IHRA. D’un caractère un peu spécial, tout le monde est d’accord qu’ils ont profités de ses bons conseils et vu sa passion pour ce sport des meilleurs prix sur le marché. Voilà sa contribution personnelle pour les courses d’accélération.

En 2011 il fait l’acquisition d’une magnifique Firebird Trans Am 2000 fabriquée par F. J. Smith Performance et réalise un autre record mondial NHRA dans la catégorie B/SA en 2014. Il participe au prestigieux évènement US National à Indianapolis en 2012, où 200 compétiteurs de cette catégorie se disputent les moments de gloire. Un des rare Québécois présent à cet événement.

Malgré ses 67 ans, il est toujours présent à son commerce 6 jours sur 7 pour distribuer ses bons conseils pour l’amour de ce sport qu’il a toujours chéri.

Source et Photo CDRHF








hebergeur d images

_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 24/3/2016, 18:55

@Buick68 a écrit:22  Jacques Marier, Repentigny, QC
Jacques Marier a fait ses débuts dans les courses d’accélération en 1967, au volant d’un Chevy Nova 1962.

Il a rejoint les professionnels en 1971 avec une victoire lors du grand national IHRA à St-Eugene dragway avec sa Camaro Z/28 302 p.c. ainsi qu’un record mondial dans la catégorie stock. Juste à l’aube d’une carrière pleine de promesses, il participe à plusieurs évènements au défunt Grand National à Sanair ainsi qu’à plusieurs programmes aux États-Unis.

Marier est propriétaire d’un garage de performance et de distribution de pièces de performance depuis 1971—JM RACING, le plus vieux speed shop du Québec. Il met toute son expérience à profit en aidant les autres coureurs à utiliser les bonnes pièces. Il revient en force avec sa nouvelle Trans Am SD455 en établissant 2 nouveaux records mondiaux dans la catégorie. Pure stock au New Hampshire en 2003 et 2005 dans l’organisation IHRA. D’un caractère un peu spécial, tout le monde est d’accord qu’ils ont profités de ses bons conseils et vu sa passion pour ce sport des meilleurs prix sur le marché. Voilà sa contribution personnelle pour les courses d’accélération.

En 2011 il fait l’acquisition d’une magnifique Firebird Trans Am 2000 fabriquée par F. J. Smith Performance et réalise un autre record mondial NHRA dans la catégorie B/SA en 2014. Il participe au prestigieux évènement US National à Indianapolis en 2012, où 200 compétiteurs de cette catégorie se disputent les moments de gloire. Un des rare Québécois présent à cet événement.

Malgré ses 67 ans, il est toujours présent à son commerce 6 jours sur 7 pour distribuer ses bons conseils pour l’amour de ce sport qu’il a toujours chéri.

Source et Photo CDRHF








hebergeur d images

Salut

J'aime bien le style de cette photo de 1971 justement a la piste de Lavatrie



salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  427copoz le 25/3/2016, 17:36

@427copoz a écrit:
@Buick68 a écrit:17. Alban Gauthier, Montreal, QC

Alban Gauthier a commencé sa carrière dans les courses d'accélération en 1965, en compétition dans la classe sportsman jusqu'en 1970. En 1969, il a établi le record à la WCS à Cayuga, Ontario, avec sa Ford Shelby 1969. De 1970 à 1992, Gauthier a couru dans la classe Pro-Stock, dans des événements nationaux NHRA et fait la course avec de grands noms comme Bill Jenkins, Bob Glidden, et Warren Johnson. En 1972, il a remporté le WCS contre Carmen Rotonde à la piste de Sanair à Ste-Pie, Québec, avec un 'Cuda. De 1972 à 1983, Gauthier a été la course avec Chrysler. Son constructeur de moteur était Dennis Warner, et Don Ness, Willie Rell et Don Hardy construit ses voitures Pro-Stock.

En 1984, Alban Gauthier a eu un grave accident à 180 mph au Keystone national à Maple Grove, en Pennsylvanie. Heureusement, il n'a pas été blessé. Dans les deux dernières années de sa carrière de course, Gauthier a couru dans une Pontiac Grand Prix, se qualifiant à chaque événement national. Il était dans la même équipe que Gerry Eckman, et son constructeur de moteur étant Dale Eike à Colombus dans l'Ohio. Alban Gauthier a terminé sa carrière à l'automne 1992, à Topeka au Kansas.

Source CDRHF / dragracequebec / Jean Bourque





Salut

Les chars de Alban Gauthier portait le nom Invader

La Shelby était Invader III  thumleft

salut

Salut

en 1972



salut

_______________________________________________
Je n'était pas collectionneur mais collecteur

Je me permet d'écrire sur ce forum parce que j'en suis un des batisseurs
o7 Leader :  Wardog Org ..i..
avatar
427copoz
Bâtisseur

Masculin Nombre de messages : 21163
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 15/4/2016, 20:42

23. Terry ‘Zeke’ Maxwell, St. Constant, QC

Terry "Zeke" Maxwell a commencé les courses d'accélération dans son Ford 1956 station wagon 312 po.cu à Cedars et Napierville dans les milieu des années 1960. Il a fait des centaines de run pratiquant le power shift sur la trois vitesse à l'arbre et il a fait exploser de nombreuses transmissions. Maxwell installé des engrenages et des unités de positraction reconstruites, des 4 vitesses peaufinés, mis en place des suspensions arrière, il a préparé des carburateurs de course, et il a fait beaucoup de peaufinage. Pendant cette période, il a beaucoup appris à travailler avec un Clayton châssis dyno de 250 force et un oscilloscope.

Maxwell a réalisé qu'il avait autant de plaisir à travailler sur les voitures de course que de conduire et ça coûte beaucoup moins, il est devenu «mécanicien de tout le monde» et il a aidé de nombreux des top de la Div 1 des coureurs tels que Ed Hamburger, Doug 'Fireball' Miller, Bob Bannon, Tommy Mullins, Joe Kenney, Rick Hurst et plusieurs autres. Il a ouvert Zeke Automobile en 1973 et il a construit sa détentrice du record Super Stock une Chevelle 1965 en 1975. Il l'a vendu à la fin de 1977 et il a commencé à courir dans les voitures des clients afin de prouver que les moteurs qu'il a construit pour eux étaient aussi rapide que la sienne.

Maxwell a également construit de nombreux moteurs de 1-cyl, 4-cyl et 8 cylindres, des moteurs gagnants en karts, Datsun et MG sur les circuits routiers, camionnettes hors sentier, stock car, Nascar Nord, bateaux, Super Bikes et la série Honda. Il a donné des dizaines de séminaires très techniques efficaces pour les coureurs couvrant les bagues d'étanchéité et le rodage de cylindre, la technologie d'arbre à cames, le contrôle de l'huile, ainsi que la précision de réglage, entre autres.

Il a remporté le Championnat de Drag de Napierville en 1985 et le championnat CADL slalom en 1995. Pour le 20e anniversaire de sa compagnie en 1993, il s'est associé à nouveau avec Ed Hamburger, et pour les 10 années suivantes, SLP Canada a construit plus de 50, 000 Camaro SS, Firehawks et WS6 pour la distribution mondiale de General Motors. Maxwell a vendu Zeke en 2003, et il est toujours aussi fort-42 ans plus tard.









_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 6/5/2016, 23:40

24. Ken McDonald, Montreal, QC (Posthume)

Difficile de dire quand la passion des courses est née en Ken, probablement qu’à la naissance il y avait une petite étincelle qui attendait de devenir la flamme qui développerait le feu de la mécanique en lui.

Du garage avec Pierre Bourret suivi de son association avec François Chalifoux au début des années 70, en passant par Bill the ‘Grumpy’ Jenkins—son idole du monde des drags—et tous les autres pilotes ou propriétaire de voitures qui ont sollicités Ken pour ses talents, tout cela aura fait en sorte de faire de Ken un homme respecté dans la communauté des courses d’accélération.

Points saillants de sa carrière de mécano de courses pour ne nommer que ceux-là :

1-En 1976, l’équipe Chalifoux Mcdonald remporta tous les honneurs sauf un durant cette saison, ce qui permettait à Ken de remporter le prix du Mécanicien de l’année. Il monta en notoriété; son nom venait d’être enregistré pour bien des années dans la mémoire des gens.

2-En 1982 Claude Tétrault, un autre pilote du temps, contactait Ken un soir à la dernière minute pour que celui-ci vérifie et répare les 2 carburateurs. Tétrault envoya ces dits carburateurs par Fedex au Lac Mégantic (Ken y habitait à cette époque), et Ken les réparait avec sa magie et décidait d’aller les porter lui-même à Tétrault et ainsi voir le Grand National Molson. Tétrault cette année là se qualifia premier et remportait le titre du GNM. Encore une fois Kenneth Mcdonald (Ken) démontrait que la magie était au bout de ses doigts.

Nous pourrions en discuter des heures de ces fameuses années de drag mais il ne faut pas oublier l’homme derrière le mécano. Ken était un homme bon, jovial, patient, travaillant parfois ‘grumpy’ (grincheux) comme ses compagnons du temps l’appelaient par moment par contre un mot revient souvent dans la bouche des gens qui ont bien connu Kenny ‘FESTIF’. Personne ne semblait s’ennuyer lorsque que Ken était dans les parages. Il était apprécié de tous !

Ken a transmis un bel héritage à ses fils Karl et Frédérick ainsi qu’à son petit-fils Ken. Il leur a transmis la magie, la passion, le talent, l’amour des voitures rapide et tout cela sur une voie sécuritaire…les pistes de courses du Québec. Il serait très fier de voir ses descendances suivre ses traces.

Comme tous ceux qui ont connu Ken, nous gardons un souvenir heureux de l’homme et Grâce au temple de la renommée Canadienne des courses, le nom de Kenneth Mcdonald restera à jamais gravé dans nos mémoires.

Source CDRHF , Jean Bourque  Photo fred354 1ere photo Bill Jenkins et Ken McDonald




_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Fanamc le 6/5/2016, 23:44

Salut
C'est OK pour les photos cheers

_______________________________________________
Je ne suis pas tout à fait inutile. Je peux toujours être utilisé comme un mauvais exemple.
avatar
Fanamc
Légende
Légende

Ville/Région : St Prosper (Mauricie)
Masculin Nombre de messages : 8724
Date d'inscription : 30/01/2007
Voiture(s) : Jaguar XJ12 1973 Ford 1926

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 6/5/2016, 23:46

25. Doug Miller, Williamsburg, ON

Un grand amateur MOPAR il a fait sa réputation avec sa compagnie Fireball Performance Automatics à Williamsburg, Ontario. Il a plusieurs records de la NHRA à son actif.

La Cuda de Miler MacCallum fut la première voiture a descendre dans les huits huit secondes en Super Stock.





_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  slingshot le 7/5/2016, 06:12

Merci

Richard
avatar
slingshot
Maniaque
Maniaque

Ville/Région : joliette
Masculin Nombre de messages : 696
Date d'inscription : 04/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 13/5/2016, 01:02

26. Jim Morrison, Elmsdale, NS

Né à Truro, Nouvelle-Écosse, le 21 mai 1948, Jim Morrison a montré de l'intérêt pour les voitures à un jeune âge. Sa première voiture fut une berline 4 portes Chevrolet 1957, et sa seconde, une deux portes hardtop 1956.

Le 25 Juin 1989, Morrison a remporté son premier Nationls au Grand National Molson à Sanair en Super gaz avec son Opal GT 1970 que Allan et John Armstrong ont construit pour lui. En 1991, Morrison a remporté un championnat de points de la NHRA en Super gaz à l'Atlanta Dragway à Commerce, Géorgie. Il a également remporté la course au championnat à Sanair en 1992, et au Lebanon Dragway à West Lebanon, NY en 1998.

En 2001, il a remporté la première place en Super Rod du President's Cup Nationals au Maryland International Raceway à Budds Creek Maryland (IHRA). En 2002, Morrison a remporté la victoire en Super Comp du Lucas Oil Nationals à Redding, PA avec son Ed Quay Dragster 2000. Il a été le grand vainqueur au Super Rod - IHRA Citrus Nationals en 2005 (au Parc des Sports Moroso à West Palm Beach, FL) et de nouveau en 2007 en Super gaz (au l'Gatornationals à Gainesville, Floride). En 2011, Morrison a été champion du Super Comp avec son Ed Quay Dragster au Palm Beach Jam Nitro.

Morrison est reconnaissant envers ceux qui l'ont aidé tout au long de sa carrière. Il envoie des remerciements particuliers à sa femme Anne, les constructeurs d'automobiles et de moteurs Allan et John Armstrong, son équipe de ravitaillement, Daryl Lightle et Joe Roy, son ami Chuck Rothermel (pour mettre sur pied l'Ed Quay), et John Scotti.

Source CDRHF



_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 7/7/2016, 23:01

27. John Petrie, Victoria, B.C.

Il est sans contredit une figure marquante du sport. Et il est très reconnue pour ses cliniques.

Voici un lien en anglais sur sa carrière avec beaucoup d'informations et des photos.

http://johnpetrieracing.com/

Né le 19 Septembre 1942, John Petrie est un propriétaire, pilote, et un constructeur. Il est le fils d'Edgar et Doris Petrie. John et sa mère ont quitté Londres, en Angleterre pour Gagetown, au Nouveau-Brunswick quand il avait quatre ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le père de John était soldat dans l'armée canadienne en poste à Londres, en Angleterre.

Petrie a commencé sa carrière de course amateur après avoir quitté le secondaire pour devenir un mécanicien qualifié. John a développé un intérêt pour l'accélération après avoir assisté au U.S. Indy Nationals en 1959 à l'âge de 17 ans.

La famille de Petrie a déménagé en Ontario quand il était adolescent, et il a passé plusieurs années à aider son père livrer du lait. Il a également passé du temps à travailler sur leur ferme, qui est où il a développé un plus grand intérêt dans les équipements et les moteurs mécaniques.

Sa première expérience de course de Petrie fut avec un tout petit bateau (avec un moteur de 10 ch). Cette expérience a été bénéfique pour sa carrière car il lui a permis de développer ses compétences de course pour les compétitions futures.

Comme un apprenti mécanicien travaillant à Mount Pleasant Motors à Toronto, Petrie a également pris des cours du soir pour les moteurs d'avions et de la mécanique de la cellule. Le 24 Juin, 1964, Petrie est devenu un mécanicien qualifié avec un sceau d'approbation inter-provincial, qui lui a permis de travailler dans toutes les provinces canadiennes.

Dès le début du printemps de 1961, Petrie a commencé à courir dans sa 1959 Plymouth Fury Sport dans la classe D / SA sur différentes pistes, et chaque week-end qu'il a participé il a remporté la victoire.

Exploits

1961 - D / SA (12 victoires)
1962 - D / SA (16 victoires)
1963 - D / SA (15 victoires)
1964 - D / SA (12 victoires)
1964 - A / MP Moyenne saison (6 victoires)
1965 - S / SA (21 victoires)
1966 - S / SA, A / FX, A990 Wheelstander
1967 - Première Flip Top Funny Car (8,5 ET)
1968 - Flip Top Blown Funny Car (7.8 ET)
1969 - SS / E, SS / FA (sous NHRA)
1970 - PRO / S, SS / DA (Setter Record), C / Alt
1971 - PRO / S Division 1 Gagnant
(1er canadienne à tant)
1972 - PRO / S final Année
(Ran 9,39 ET hiver)
(Ran 149 MPH dans US hiver répond)
Total des courses: plus de 290
Bilan des victoires: 180 +

Source CDRHF et johnpetrieracing








Merci à Jean (fap) sur le Forum pour les recherches salut

_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  fap le 10/7/2016, 14:44

Ça fait plaisir Donald. Je crois qu'il est important de faire connaître l'histoire de la course automobile et en autre celle de l'histoire de l'accélération du Canada. Le Temple de la Renommé de l'Accélération du Canada est une initiative importante. Espérons que nous verrons des restaurations où des répliques comme on peu voir au États-Unies.

En passant John Petrie roulait régulièrement au Québec avec ses différentes voitures, incluant son BP Expirimental sur la photo qui est venu au moins une fois à Pont Rouge. Je crois que c'était le premier Funny Car type Flopper au Canada.

fap
Nouveau
Nouveau

Ville/Région : Québec
Masculin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 13/7/2016, 23:26

28. Barrie Poole, Montague, PEI / Chatham, ON

Dans le garage de Barrie Poole nous retrouvons une berline deux portes 1951 Ford qu'il construit depuis quatre ou cinq ans. Il n'aura pas terminé pour une autre année au moins.

C'est bon. Il n'est pas pressé.

Après avoir essayé d'aller aussi vite que possible pendant 45 ans, il est maintenant heureux de prendre son temps. Le légendaire maître de l'accélération de Chatham ne roule plus sur les pistes depuis cinq ans.

"Je l'ai fait, j'ai eu du bon temps et maintenant je n'ai plus aucun intérêt", a dit Poole, qui à 75 ans.

Il était si bon à la course, qu'il recueille les plaques des Hall of Fame comme les enfants de recueillir des cartes de collection. Il est déjà dans quatre temples et il sera intronisé dans deux de plus en Octobre. Ne vous attendez pas à des discours, Poole a été brave derrière le volant, mais il a des papillons quand il parle aux foules. "En fait, je ne suis pas trop intéressé. "C'est un grand honneur que j'apprécie beaucoup, mais je ne suis pas celui qui aime se lever devant des gens et de faire des discours. En fait, je ne le fais pas. C'est un temps de nervosité pour moi. C'est un bel honneur. Il est bon que les gens regardent en arrière et se souvienne de ce que nous avons fait. "

Poole est dans le Temple de la Renommée de Chatham et le Temple Canadien de la Renommée du Motorsport avec les Border Bandits, l'équipe basée à Chatham qui a eu un énorme succès et qui comprenait Sandy Elliot et John Elliot. Il est aussi dans le Temple de la Renommée de PEI et du Museum and Legends of Fame près de Youngstown, Ohio, en tant qu'individu. Il est devenu un membre fondateur du nouveau Drag Racing Canadian Hall of Fame à Montréal le 9 Octobre, 2015, et il a ensuite été inscrit dans le Maritime Hall of Fame Motorsports le 17 Octobre, 2015 Dartmouth, NS

Il y a juste assez de place dans le sous sol de sa maison, avenue Victoria pour afficher tous ses trophées. Ils remplissent les étagères et sont mêmes alignés sur le sol. Les murs sont recouverts de plaques, certificats, photos, coupures de presse et encadrées. L'exception est un mur - peint aux couleurs "des Frontier Bandits (rouge avec des rayures de bourdons en noir et blanc) - et qui a un seul poster de Ford du Canada commémorant sa victoire historique en 1970.

Poole est devenu le premier Canadien à remporter un championnat éliminateur National Hot Rod Association au Winternationals à Pomona, Californie, le 1er février 1970. Il a défendu son titre Super Stock en 1971.

Les Border Bandits ont obtenu leur nom en volant des trophées (façon de parler) aux conducteurs américains puis retournait derrière les frontières Canadienne. Ils ont couru partout au Canada et aux États-Unis de 1966 à 1973. Poole était pilote et mécanicien, John Elliot a également conduit, et son père Sandy était le propriétaire et le chef d'équipe.

L'équipe a atteint régulièrement les finales aux Nationals NHRA tout en établissant de nombreux records. Poole et John Elliot étaient les pilotes du magazine Super Stock de l'Année en 1970. Poole a été introduit aux Elliot par John Phillips de Ford, après avoir déménagé à Toronto alors qu'il restait dans le comté de Kings, PEI

Sandy Elliot possédait une concession Lincoln-Mercury, et une équipe d'accélération était un excellent moyen de promouvoir l'entreprise. (Le vieil adage était, 'Course le dimanche, vend le lundi.) Poole a travaillé 34 ans pour Elliot - premièrement chez la concession Lincoln-Mercury, et plus tard au Centre Performance Sandy Elliot qui s'occupait des bateaux, des motocyclettes et des motoneiges, et enfin chez Honda House. Il est tellement largement respecté, il reçoit des appels de partout en Amérique du Nord pour demander des conseils sur les moteurs.

Après sa retraite de Maison Honda en 2000, il a travaillé pour des clients hors de son garage. Il se concentre maintenant sur ses propres projets. "Maintenant, je pense à moi-même comme plus un constructeur", a dit Poole. "Quand j'ai commencé, tout ce que je voulais faire était conduire. Je n'avais aucun intérêt à être le gars derrière la scène travaillant sur les voitures tout le temps. Je me plaisais aussi à faire cela. Mais je le faisais seulement si je conduisais ".

Il a aussi conduit des motoneiges, et il a remporté plusieurs championnats avant de quitter. «J'ai essayé de me tuer plusieurs fois sur eux, alors j'ai lâché les motoneiges et je suis retourner vers les voitures de course," a t-il déclaré. Il fut aussi impliquer sur les pistes ovales pendant un certain temps, mais en tant que constructeur et mécanicien, jamais comme pilote. Il a préféré faire sa marque sur les pistes d'accélération. "L'accélération a changé au fil des ans», a dit Poole. "Les gens parlent du bon vieux temps, mais dans les années 60 et 70, le bon vieux temps c'était les courses d'accélération."

Aujourd'hui, sa voiture de tous les jours est une Honda van. Il dispose également d'une Mustang 2006 avec des plaques BDR BNDT.

Lui et son épouse, Alice, profite des expositions de voiture pour acheter des pièces et regarder autour. Il n'a aucun intérêt à être assis sur une chaise de jardin et montrer ce qu'il a accompli. "Le plus amusant est de construire une voiture, pas de la conduire et de la montrer," a t-il dit.

Voici une petite vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=fzLakl4ABF4

Première et deuxième photo une voiture très rare une Mercury Comet station wagon Voyager 1967 avec un 427 po.cu.

Souce CDRHF Photo Vince Putt et UNK






_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 22/9/2016, 19:36

29. Jim Rini, Kingston, ON

Ils n'avaient pas des sponsors, mais ils ont construit une série de dragsters qui ont établis des records dans leur sous-sol et ils ont brûlés des pneus à travers l'Ontario, le Québec et la côte Est des Etats-Unis. Jim et Dan Rini voulaient aller courir il y a plus d'un demi-siècle et à lui seul il a mis le Drag Strip Mohawk à l'Est de l'Ontario à Deseronto sur la carte.

Adolescent, Jim Rini est très habile et il construit l'un des hot rods les plus reconnus de la région. L'apprenti mécanicien chez le concessionnaire Ford locale a acheté un 1932 modèle B cinq fenêtre coupé, il l'a conduit à la maison et, au grand dam de son père violoniste, il l'a démantelé dans le garage familial.

Il est apparu réapparu chopper et channel, ce qui rend le châssis aussi bas que possible. Le coupé rouge était alimenté par un moteur Hemi 1950 331-pouces cubes au début avec carburateurs quatre baril d'une Chrysler 300. Même s'il conduisait le Hot Rod toute l'année comme pusque c'était sa seule voiture, il a été le premier à briser le 100 mph à partir d'un départ arrêter sur le quart de mile au Mohawk Dragway à Deseronto, en Ontario.

Jim voulait aller plus vite.

"En 1959, je gagné des trophées de classe, mais un gars avait un dragster et il m'a passé pour remporter le prix éliminateur top. Je voulais construire un pour mettre un terme à cette à sa domination", a dit Jim Rini.

Son frère Dan Rini était cinq ans plus jeune et a lui aussi la maladie de la course. Les deux frères ont convenu que Dan financerait le nouveau dragster avec l'argent qu'il a gagné en tant que coiffeur. Jim, un soudeur talentueux et fabricant, construit le châssis tubulaire et la carosserie en aluminium dans son sous-sol, puis démontée de sorte qu'il puisse le sortir du sous-sol.

En 1965, les frères Rini arrive à la piste avec leur nouveau dragster Top Fuel nitro-méthane, alimenté par une injection et superchargeur 392 Hemi. Labellisé «le Canadien», le dragster des Rini, piloté par Dan, a commencé à établir des records. La première était à Deseronto, à un cheveu sous 200 mph - officiellement 199,76 mph, soit environ 321 kilomètres par heure.

Il ne fallut pas longtemps avant que les frères Rini sont devenus les premiers coureurs canadiens d'aller à plus de 200 mph avec sept secondes de temps enregistré à Mohawk Drag Strip.

Pendant le Grand Nationals à Sanair de 1975, au Québec, les frères Rini étaient numéro en qualification à 238 mph (383 km / h) avec un 6.5 secondes. Comme l'année avançait, ils ont remporté le championnat de dragsters canadien et le championnat de l'État de New York, et ils ont été la meilleure équipe Top fuel Eliminator à deux pistes - Mohawk en Ontario et Cicéron à New York.

«Nous courrions quiconque, à tout moment», se souvient Jim Rini comme il a examiné son album épais, étalé dans sa boutique, dans le nord de Kingston, en Ontario, qui abrite des dizaines trophées de ses première place top éliminateur et récompenses. Le dragster construit par Jim et piloté par le frère Dan a continué à battre des records dans les années 1960 comme top éliminateur.

En quelques années, le besoin de plus de vitesse envoyé Jim Rini dans le sous-sol une fois de plus pour créer un autre dragster plus long avec le but d'être plus compétitif dans la course contre les équipes américaines fortement sponsorisés.

Jim Rini a travaillé à l'Aluminum Company of Canada le jour et construit le nouveau dragster la nuit et les week-end. Quand il a été terminé, le dragster était trop long pour sortir du sous-sol; une partie du cadre de la porte et le mur a dû être démonté avant que le châssis pourrait être serpenté dans les escaliers.

Jim Rini avait résolu le problème de relevage avant-roue avec un nouvel axe de pivot central, et la nouvelle voiture terrorise ses concurrents dans la division Est. Les frères Rini ont été invités à montrer leur dragster à l'ouverture de l'Expo 67 de Montréal dans le pavillon de la jeunesse.

Le dragster construit dans le sous-sol gagne le prix de la meilleure ingénierie à la sixième édition annuelle du Auto Sport Show à Montréal après plusieurs enregistrements sont tombés aux frères Rini. D'autres records sont tombés, seulement six secondes, à 225 mph (362 km / h).

Juste avant Noël, Jim Rini a été licencié de son emploi chez Alcan sans préavis. Avec deux enfants, il a commencé à vendre des équipements de vitesse à partir de son domicile. L'entreprise a grandi, et les frères ont ouvert Rini Speed ​​Shop dans un petit immeuble à Kingston. Ils ont ajouté un atelier d'usinage au début des années 1970, et l'entreprise est devenue Rini Racing Engines.

«Nous avons construit des moteurs pour dragsters, hot rods, voitures personnalisées et l'usage marin», se souvient Rini.

Avec le temps les dragsters slingshot avec moteur avant disparaisse en faveur des dragster moteur arrière. Les frères Rini ont acheté leur premier dragster d'alcool et ils ont continué à battre les records pour le départ arrêté sur le quart de mile en Division 1 des pistes en Ontario, au Québec et l'est des États américains, mais la concurrence des pilotes sponsorisés de dragsters américains ont érodé le Rini frères progressivement leur série de victoires incroyable.

"Nous ont n'avaient qu'un seul moteur et nos outils, tandis que les pilotes de dragsters sponsorisés avaient trois moteurs, une remorque complète de pièces et une grande équipe», explique Jim Rini de leur décision afin dese retirer de la concurrence internationale.

"Ce que les frères Rini ont fait était génial," a dit Drag Canadian Racing Hall of Fame (CDRHF) réalisateur Bob Aubertin, qui était un annonceur de piste pendant 35 ans au Canada et aux États-Unis "Ils ont couru sur nitro dans les années 1960 sans aide à partir d'ordinateurs ou même sponsors, ils étaient les premiers à briser la barre des 200 mph et ils ont battus beaucoup d'autres records ".

Jim et Dan Rini seront parmi les 38 coureurs pour être intronisés lors d'un dîner cravate noire cette semaine, le 9 octobre, tenue à l'Hôtel Universal en face du Stade olympique de Montréal. Chaque conscrit recevra une bague commémorative et un blazer sur mesure avec le logo de CDRHF avec leur nom et l'année de l'induction.

Dan Rini vit maintenant en Floride et en tournée aux États-Unis avec un dragster vintage. Jim vit toujours à Kingston, dans la même maison où il a construit les deux premièrs dragsters dans le sous-sol. Il travaille actuellement sur deux coupés coupés Mercury personnalisés - un 1949 et un 1951.

"Ça me donne quelque chose à bricoler avec et me fait sortir de la maison," dit l'homme de 77 ans.

Source et photos driving.ca





_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 22/9/2016, 20:23

30. Dan Rini, Kingston, ON

Dan Rini est né à Kingston, Ontario en 1943. Sa carrière de drag racing a commencé en 1959, quand, à 16 ans, il a couru avec un 1952 Ford une voiture de rue au Drag Strip Mohawk en Ontario. Il a continué à conduire dans la classe A Gas Dragster. Le succès qu'il a connu avec son premier dragster a inspiré son amour pour le nitro.

En 1965, sa carrière en Top Fuel a commencé avec son frère Jim Rini, et leur dragster construit à la maison nommé 'The Canadian'. Jim Rini construit la voiture et le moteur Hemi dans le sous-sol de leur maison familiale. Jim était responsable de la mise au point de la voiture, tandis que Dan était le conducteur. En 1965, ils ont remporté meilleur E.T., et meilleur M.P.H., gagnant Top Class Fuel et Top Eliminator aux championnats nationaux canadiens au Mohawk Dragway, Desoronto. Leur très bon E.T. de 7,99 était la première fois qu'on voyait un temps de moins de 8 secondes par une voiture et un chauffeur canadien. Son milles à l'heure était 199,7. Dans la même année, les frères Rini ont remporté la Division Top Fuel aux Championnats d'État de New York, à Cicero, N.Y. En Septembre 1965, leur première voiture Top Fuel s'est écrasé et a été détruite au Liban Valley Raceway en raison de l'huile sur la piste.

En 1966, Jim Rini construit le deuxième Top Fuel dragster à moteur avant, une voiture plus longue avec un moteur plus puissant. Les frères ont apprécié beaucoup de succès au cours des trois prochaines années, la course dans la division 1, souvent à Napierville et Pont Rouge, Québec. Beaucoup de leurs apparitions étaient en match race. Cette voiture a constamment permis à Rini de rouler à plus de 200 M.P.H, ce qui était une grande attraction pour les spectateurs.

Les frères Rini ont été invités à afficher leur Dragster carburant à l'Exposition universelle de 1967 à Montréal. Dans la même année, leur véhicule a été nommé la voiture mieux conçue au salon Custom Car à Montréal. En 1969, leur troisième dragster Top Fuel avec un châssis Don Long, carosserie Tom Hannah, et un moteur Jim Rini roulait dans le six seconde et les meilleurs temps une autre E.T. record canadien et le premier à ( plus de 225 M.P.H.) Dan et Jim Rini enregistrent le meilleur E.T.s en qualification du Grand Nationals à Sanair. Avec cette voiture, le réchaufflemnt des pneus étaient un favori des spectateurs. Ce véhicule a participé avec succès dans des Match Racing et l'élimination Racing partout en Ontario, Québec et le Nord U.S.A. Est

1972, les frères ont acheté leur premier dragster moteur arrière, un autre châssis Don Long et carosserie Tom Hannah, qui leur a donné des vitesses de pointe de 240 M.P.H. et E.T.s régulier de 6,40. Ce dragster moteur arrière a été le précurseur des dragsters à moteur arrière d'aujourd'hui.

Il a prit sa retraite en 2005, Dan Rini est copropriétaire et opère Rini Racing Engine. En 2000, il a construit un dragster nostalgique moteur avant, et il a participé à Cacklefest à Bakersfield, en Californie, de 2012 à 2014. Cette voiture porte le nom 'Rini Bros. Le Canadien »,« The Way We Were ".

Dan Rini réside actuellement à Clermont, Floride.

Voici un vidéo de Dan Rini lors d'un Cacklefest.


https://www.youtube.com/watch?v=_bIZU2tTyzU

Source CDRHF Vidéo CLASSICAUSDRAGS

_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Buick68 le 4/12/2016, 15:42

31. Joe Roy, Montreal/Toronto, QC/ON

Joe Roy est né le 15 Janvier 1947 à St-Hilaire, QC.

Il a été introduit dans le monde des courses de l'accélération en 1964 quand il a assisté à une course à Terrebonne, Québec. En 1968, quatre ans seulement après avoir assisté à sa première course, Roy a commencé à construire une voiture de course. Sa passion pour le sport a augmenté au cours des cinq prochaines années, et il continue d'avoir une carrière enrichissante dans le monde des courses de l'accélération.

L'un des premiers projets de Roy fut la mise à jour d'une voiture pro-stock en 1972, la construction de la première voiture de course dont le châssis en 1973 (qui a remporté 12 des 14 courses du week-end au Napierville Dragway), et la construction de la plupart des roll cage trouvés dans les voitures de drag de la province de Québec.

Dans les années 1980, Roy a été impliqué dans plusieurs projets, notamment cela inclus la construction d'une suspension de 4-lien pour le dragster de Daniel Massicotte. Ce dragster a remporté le Championnat Division 1 pendant deux années consécutives, et un Championnat du Monde.

Après avoir déménagé en Ontario en 1986, Roy a continué la fabrication de pièces et d'outils d'entretien spécialisés pour divers coureurs locaux, ainsi que la construction de voitures de course. De nombreuses voitures construites par Roy tout au long des années 1980 et 1990 ont reçu «Belle Voiture ' comme prix, il a établi plusieurs records de classe NHRA et il a remporté de nombreux événements nationaux.

La passion de Roy pour l'accélération est aussi forte aujourd'hui qu'elle l'était en 1964. Dans ses années de semi-retraite, Roy bénéficie d'un mode de vie plus détendu. Quand il ne monte pas sa moto custom, il fait encore des parties racecar et assiste à des événements nationales à travers l'Amérique du Nord, où il aide heureusement à la réparation des voitures.

Source CDRHF




_______________________________________________
Donald
Stickers electro-statique ABC disponible ici

- À gang on sais tout , suffit juste qu'on s'parle !!!
avatar
Buick68
Fondateur

Ville/Région : Beauce Nord
Masculin Nombre de messages : 6361
Date d'inscription : 01/10/2004
Voiture(s) : Skylark Custom 1968

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/amateursdebeauxchars

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temple de la renommé Canadien du Drag

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum