Histoire d'un designer : Harley J. Earl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire d'un designer : Harley J. Earl

Message  Maniac le Sam 17 Sep 2016, 18:40

Harley Earl, qui a dominé la bureau d'études de General Motors pendant trente ans, a inventé le stylisme américain et durablement influencé le gout automobile de ses compatriotes.
En concevant chaque année de nouvelles lignes, de nouveaux effets, offrant ainsi a l'acheteur potentiel un modele extérieurement différent, Earl savait persuader la clentele de
changer sa voiture, pourtant neuve, l'ayant convaincue qu'elle était démodée! En revanche, Earl ne s'intéressa guere aux progres techniques, et il porte une petite part de
responsabilité dans le conservatisme américain en la matière. Son monument restera la vogue des ailerons, et les extravagances qui en résultèrent...

1893 : Second fils de Jacob William Earl, carrossier de son état, Harley Jacob Earl nait le 22 novembre a Los Angeles.
1900 : La famille Earl s'installe dans un village de la banlieue de Los Angeles, Hollywood...
1908 : L'atelier de carrosserie Earl, transformé en atelier Automobiles Earl, commence a fabriquer des accessoires pour pare-brise.
1910 : Les Ateliers Automobiles Earl se lancent dans la réparation et la fabrication de carrosserie pour automobiles, ainsi que dans la réalisation d'accessoires comme des roues a rayons (en bois),
       des coffres a bagages et même des kits de modification pour suspensions.
1911 : Les Ateliers Automobiles Earl réalisent leurs premières carrosseries originales, sur commande. Le jeune Harley dessine ses premières esquisses et crée des modèles de carrosseries en argile.
       Il sort diplômé de la Hollywood High School.
1914 : Décès de la mère de Harley Earl. Celui-ci est envoyé a Stanford pour y étudier le droit, mais il préfère de loin jouer au foot-ball et pratiquer la course a pied! Un coup de chaussure a
       crampons reçu au cours d'un match lui provoque un empoisonnement du sang, et Harley Earl est tout près de perdre sa jambe. Pendant sa convalescence, les médecins lui découvrent un souffle au cœur...

Ci-dessous : C'est a la demande de l'acteur muet Fatty Arbuckle qu'Earl habilla cette Cadillac en coupé-chauffeur. 1917 : Harley épouse Sue Carpenter, une amie de collège. Volontaire pour le service militaire, son état de santé le fait néanmoins réformer. Il revient travailler avec son père et dessine des
       carrosseries commandées par quelques riches automobilistes d'alentour.
1918 : L'une de ses premières commandes importantes vient d'une star du cinéma muet, Fatty Arbuckle. Earl habille également un phaéton sport Marmon et une Chandler Coupé de ville.
1919 : A la mi-juillet, Don Lee, distributeur Cadillac pour la cote Ouest, rachète les Ateliers Automobiles Earl. Harley y est toute-fois maintenu en qualité de chef dessinateur, puis de directeur général.
1921 : Richard Collins, président de Cadillac, charge Earl de créer la nouvelle ligne des Cadillac Sport Sedan (berlines).

Ci-dessous : Earl pose avec fierté dans une LaSalle, voiture réussie et couronnée de succès. 1923 : Pour la première fois, les Cadillac sont équipées de freins sur les quatre roues.
1925 : A l'occasion d'une commande par Don Lee de 100 châssis Cadillac a carrosser par Earl, le nouveau président de la firme, Lawrence P. Fisher, rencontre le dessinateur. Il l'invite a développer
       une marque sœur de Cadillac, baptisée LaSalle.
1926 : Arrivé a Detroit la 1er janvier, Earl dessine la première LaSalle en trois mois, s'inspirant fidèlement de l'hispano-Suiza.

Ci-dessous : C'est sur cette Chevrolet de 1928 que H.J. Earl effectua son premier travail de designer hors de la marque Cadillac. 1927 : Le 5 mars, la LaSalle, présentée officiellement, remporte aussitôt un grand succès; sa ligne n'y est pas étrangère. Le patron de General Motors, Alfred P. Sloan, demande alors a Earl
       de prendre la direction de la section Art & Couleur du groupe, nouvellement créée. Earl, son épouse et leur tout jeune fils Billy s'installent a Detroit.
1928 : La section Art & Couleur devient officiellement, le 1er janvier, partie intégrante de General Motors, avec une équipe de 50 dessinateurs et créateurs. Sa première tache, après celle
       consacrée a Cadillac, est la remodelage de la gamme Chevrolet 1928. En revanche, les dessins réalisés pour la Buick 1929 sont modifiés par les ingénieurs de production ; le résultat
       est catastrophique !

Ci-dessous : Modifiée, cette Buick 1929 n'a plus rien de commun avec la création d'Earl. 1930 : Présentation de la Cadillac V16 Madam X. La très forte inclinaison du pare-brise rompt avec une longue tradition. Harley Earl a emprunté le nom de la voiture a une pièce de théâtre qu'il avait
       appréciée a Detroit, et dont le thème tournait autour de la différence et du mystère. Une œuvre intrigante, précisément.
1933 : Lors de la foire mondiale de Chicago, le coupé fastback très moderne établi par Earl et la section Art & Couleur sur une base de Cadillac V16 fait sensation. La LaSalle 1934, dotée d'une grille
       de calandre haute et étroite et de détails très Art moderne, remplace l'ancien modèle, toujours avec le même succès.
1934 : General Motors présente ses voitures a toit en acier, qui remplace définitivement la traditionnelle construction a structure en bois. Alan Leamy, transfuge de chez Auburn, est nommé a la tète
       du bureau d'études de la LaSalle, mais décède peu après d'une septicémie.

Ci-dessous : Les Cadillac Série 60 de 1938 possédaient un style très personnel. 1937 : La section Art & Couleur devient la section du style. Earl entreprend la programme d'étude d'un véhicule révolutionnaire, baptisé Y-Job. Plus longue, beaucoup plus large et base que tous les
       modèles contemporains, cette voiture ressemble plutôt a une automobile des années 50, ce qui démontre assez son avance stylistique.
1938 : Conçue pour «être conduite par son propriétaire», la Cadillac Série 60 Spéciale est un bon exemple de la maitrise de Harley Earl et de son équipe de designers ; ils sont alors sans rivaux
       aux États-Unis.

Ci-dessous : C'est le fameux chasseur Lockheed P-38 qui inspira a Earl les ailerons arrière emblématiques de la Cadillac 1948. 1940 : Harley Earl est élu vice-président de General Motors. En Californie, au cours de ses vacances, il voit un prototype de l'avion de combat Lockheed P-38 dont le dessin lui inspire les réflexions
       qu'il mettra un peu plus tard en pratique ; les fameux ailerons! La marque LaSalle éprouve un sérieux revers commercial; elle est suprimée, remplacée par une nouvelle Cadillac «économique»
       prévu pour 1941.
1948 : Apparition de la premiere Cadillac munie d'ailerons arriere, sur une idée développée par Earl et par son assistant Julio Andrade.
1951 : La «dream car» LeSabre d'Earl est dévoilée ; spectaculaire et quelque peu choquante, c'est l'un des engins les plus intéressant créés par Earl, doté d'une carrosserie en aluminium et
       magnésium. La capote est automatiquement actionnée par ... la pluie!
1956 : Alors qu'allait débuter le travail sur les séries General Motors des années a venir, Harlow Curtice, président de la firme, envoie Earl en Europe.
1958 : William Mitchel succede a Earl a la tete de la section du style de General Motors.
1969 : Harley J. Earl meurt a Palm Beach (Floride), a l'age de soixante-seize ans.

Ci-dessous : Le spectaculaire «concept-car» LeSabre de Buick possédait une capote électrique réagissant automatiquement a la pluie Ci-dessous : A ses débuts, en 1954, la Corvette se vendait mal. Elle est aujourd'hui considérée comme un grand classique destiné a marquer l'histoire de l'automobile. Earl avait souvent raison... avant l'heure.

Maniac
Régulier
Régulier

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum