General Motors et le Design

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

General Motors et le Design

Message  Greaser le Mer 19 Mar 2008, 07:43

Hé non, il n'y a pas que le rod/custom qui soient une obcession chez moi!


GENERAL MOTORS ET LE DESIGN.


Le concept de la Holden Efijy.

Je viens d’un milieu familial ou l’on attache beaucoup d’intérêts au design, soit en art, de facon industriel ou publicitaire. Évidement, collectioner dans ces domaines ca peu devenir assez chérant et souvent réservé a l’élite. C’est un peu comme l’automobile ; a défaut de pouvoir profiter du model convoité, on se contente de se régaler en regardant! Bien sur! Touts les gouts sont dans la nature, et c’est qui fait que chaque individu est unique. Et a chaque individu unique, il y a un genre de voiture, des lignes toutes simple qui peuvent définir son propriétaire.

Vous êtes tous comme moi, des gars de chars, je suis pas mal sur que 90% d’entre vous êtes capable de définir une partie d’un individu simplement a regarder la voiture qu’il conduit.


Parfois, un Design réussis devient tellement commun, qu’on en oublie son authenticité.

Pour crée des formes qui excitent l’œil et stimulent le cerveau, les designers doivent constamment renouveler l’aspect de certains objets banals de la vie quotidienne, comme quoi une petite radio bien simple, devient un objet d’envie puisque son look nous plait.


Après la deuxième guerre mondiale, les objets fonctionnels ne suffisent plus, ils doivent aussi être beaux!

Vers la fin de la 2 ième guerre mondiale vit une monté la popularité du mouvement modernisme. Ce courant se propagea jusqu'à son apogée a la fin des années 60.


Le modernisme n’était pas un signe d’anticonformisme comme le Rock’n Roll ou le Rodding, c’était plutôt une progression naturel du design industriel.


Situé a Montréal, Habitat ’67 est un parfait exemple de modernisme a son summum.


Une toile de Birger Carlsted, exemple typique d’art Moderne, simple et fluide.

Alors que la tendance à un look moderne avançait au même rythme que la technologie, le peuple d’Amérique du nord ne pouvait qu’en demander plus…et tout le temps!


Le style moderne devindra traditionnelement américains et son peuple y sera très attaché a ce mode de vie.

L’automobile n’a pas eu le choix de suivre, concurrence oblige! Avec l’arrivé de nouvelles réalité comme l’exploration spatiale, les Jet supersoniques, de la télévision couleur et le Hi-fi, les américains veulent des nouvelles voitures qui reflètent cet aire d’avancement de la technologie. Les fabricants automobiles savent très bien qu’ils ne peuvent pas offrir des gadgets révolutionnaires à tous les ans et comme la concurrence est très forte ils doivent se fier sur leur équipe de stylistes pour convaincre le public que leur nouvelle voiture est bien meilleure que celle de l’année précédente.


A l’époque, si un model demeurait inchangé trop longtemps, il devenait difficile a vendre.

General Motors a grandement contribuer a vendre l’idée au consommateur l’importance du design d’une voiture dans une époque ou l’on se contentait simplement de vendre des voiture « Fonctionnelle » très peu originale… Mais de ou viens cette obsession des carrosseries aux seins du fabricant automobile #1 au monde? Vous le verrez dans les prochains post.

Bonne lecture!


Dernière édition par Greaser le Mer 19 Mar 2008, 09:49, édité 1 fois
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  350 V8 le Mer 19 Mar 2008, 07:58

cheers Greaser ,de retour thumright j`adore lire tes posts , tu me fait découvrir une autre facette de l`automolille , cé quand le prochains post :droolll:
avatar
350 V8
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Nombre de messages : 4509
Date d'inscription : 24/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Invité le Mer 19 Mar 2008, 08:28

thumright yes ,encore

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Fanamc le Mer 19 Mar 2008, 09:05

Salut Greaser
C`était l`époque glorieuse de Franck LLoyd, quest ce que je peux adorer cette époque de design extraordinaire. En plus avec l`arrivé des plastiques, tout devenait possible thumleft

_______________________________________________
Je ne suis pas tout à fait inutile. Je peux toujours être utilisé comme un mauvais exemple.
avatar
Fanamc
Légende
Légende

Ville/Région : St Prosper (Mauricie)
Masculin Nombre de messages : 8684
Date d'inscription : 30/01/2007
Voiture(s) : Jaguar XJ12 1973 Ford 1926

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Greaser le Mer 19 Mar 2008, 09:05

La Parade du Progrès.



Tente de la Parade du Progrès de General Motors vers la fin des années 30.

Il faut comprendre qu’a l’époque le marché de l’automobile était en pleine expansion et General Motors voulait avoir des automobiles dans toutes les gammes de prix possible, on y établira donc une hiérarchie de prestige/prix entre les marque Cadillac étant le summum, suivit de Buick, Oldsmobile, Oakland et Chevrolet. Les cinq marques n’étaient pas suffisantes et General Motors a lancé quatre nouvelles marques pour combler l’écart de prix entre les divisions. La marque Pontiac servira de tampon entre Chevrolet et Oakland, la marque Viking qui sera une version plus luxueuse des Oldsmobile, la Marquette sera une Buick plus abordable et la marque LaSalle sera une Cadillac « junior ».


Harley Earl durant ses premières années chez General Motors.

Harley J. Earl fait son entré comme styliste dans la section « Art & Colors » de General Motors durant les années 1920’s. Il sera alors assigné à la marque LaSalle dont il remportera le palme du meilleur design en 1927.


Harley Earl dans sa LaSalle 1927, accompagné d’une des frères Fisher, manufacturier principal de carrosseries pour GM, hé oui, Body by Fisher!

Au début des années 30, alors que Ford avait mis son pari sur l’ingénierie abordable de son moteur V8, General Motors avait opté pour le style. Ce fut un franc succès pour la marque qui attira grandement l’attention du public et plaça Earl aux commandes des équipes de stylistes de General Motors. Comment Earl a monté aussi vite? C’est bien simple, il avait fait son apprentissage en aidant sont père qui était propriétaire d’un atelier fabricant divers carrioles pour chevaux et carrosseries pour les premières automobile. En dessinant et fabricant les voitures, il exerçait le coté stylé d’un designer et la logique d’un ingénieur créant des lignes qui s’harmonisait bien avec la conduite et la mécanique.

La grande dépression de 1929 affectera la lancé de GM qui devra se débarrasser de ses nouvelles marques, Viking, Marquette et Oakland seront de l’histoire ancienne. Le style alors a la mode des années 20 et 30 n’est pas le Modernisme, mais : L’Art Déco.


Le Chrysler Building de New-York et un exemple parfait d’Art Déco.


Hall au style flamboyant des années 30.


Toile de Tamara de Lempicka, typique ce cet air.

Ce look harmonisant bien le métal au formes donne une allure urbaines et chic influence l’automobile, on commence à harmoniser les formes des trains et des automobiles.


Pierce Arrow 1933


Chrysler Airflow 1933


Cord 812 Roadster 1937

La foire universelle de 1933-1934 servant a souligner le 10i ième anniversaire de la ville de Chicago est une occasion unique pour les entreprise américaine de démonter au monde entier leur savoir faire dans touts les domaines.




Pavillon GM à la foire universelle de Chicago 1933-1934.

Inspiré par l’élan de l’exposition de Chicago, General Motors veut s’assurer de démontrer son savoir faire dans touts les recoins de l’Amérique de façon itinéraire un peu comme une exposition de musée ou un cirque, l’événement sera nommé : Parade of Progress.


GM veut apporter la magie de l'expo universelle de 1934 dans chaque ville américaine

Se promener de villes en villes pour montrer la vision de l’avenir a chaque américains et une mission d’envergure, General Motors travaillera sur son idée pendant 2 ans pour ensuite y donner le coup d’envoie en 1936. Bien évidement, pour faire un entrée remarquer quoi de mieux que des camions aux formes spectaculaire faisant leur entrée dans les villes.


Deuxième refonte majeure pour les Streamliner/Futurliner de la Parade Of Progress de 1938.



Earl n’a aucun problème à donner des formes aérodynamiques à l’autobus Futurliner
En effet, Earl est un des premiers Designer à produire des maquettes prototypes a partir de glaise alors que les autres utilisaient traditionnellement le bois.



Les véhicules sont multifonction, servant de véritable panneau publicitaire roulant, de camions à transporter les immenses tentes et de kiosques.


On changera constamment les configurations des carrosseries des camions jusqu’en 1953 et la Parade of Progress cessera en 1956.


Photo prise à Montréal lors de la visite de la parade en 1955

Voyez un court vidéo sur la Parade du Progrès (quelques images de Montréal)
http://www.youtube.com/watch?v=1oGFnJQG0vk

Ayant gagné suffisamment de crédibilité auprès de la Division Buick, Earl poursuit sa vision en mettant a jour la Y-Job.



Earl au volant de sa Y-Job, la voiture demeurera sa voiture personnelle pour plusieurs années.

C’est la première fois qu’une compagnie crée une voiture fonctionnelle pour un simple exercice de style et d’ingénierie. Le model permet de vitrine technologique et esthétique que la marque est en train de développé, comme les pare-choc arrondis, toit ouvrant et fenêtre, les ailes avant se prolongeant dans les portières, l’absence de marches pieds. La voiture devient une référence, elle fait rêver les gens, Buick n’a qu’a ajouter des éléments similaire de ce « Dream car » a ses modèles de productions réguliers….et ils se vendent comme des pains chauds.


La Buick 1939 a immédiatement adopté la calendre du Y-Job de 1938.

Le début de la deuxième guerre mondial mettra l’automobile en halte pour quelques années et l’ère de l’Art Déco sera une chose du passé.



A Suivre.



Pour plus d’info sur les Futurliner et la Parade Of Progress consultez le superbe site
www.futurliner.com


Dernière édition par Greaser le Mer 19 Mar 2008, 11:20, édité 1 fois
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Greaser le Mer 19 Mar 2008, 09:48

@Fanamc a écrit:Salut Greaser
C`était l`époque glorieuse de Franck LLoyd, quest ce que je peux adorer cette époque de design extraordinaire. En plus avec l`arrivé des plastiques, tout devenait possible thumleft

Tu as 100% raison!
Frank Lloyd Wright était un des premiers pioniers....c'est un influence majeur sur a peu prèt tout le monde du desing...sans lui, bien des choses seraient différentes.

J'ai bien aimer voir son building le plus célèbre, le Gugenheim, en vrai a New-York. thumleft

avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  mecpat le Mer 19 Mar 2008, 10:13

Vraiment super tes photos Greaser bounce
avatar
mecpat
Mordu
Mordu

Ville/Région : Saguenay
Masculin Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 23/08/2007
Voiture(s) : Mustang GT 68, Camaro Z28 72, RR A-12 (un jour)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Eddy le Mer 19 Mar 2008, 11:31

Très intéressant. On s'éloigne parfois de GM et le design mais c'est sympa comme sujet. Merci !
Art déco et tous ces styles propres au début de XXè s, aux années folles. ont malheureusement été massacrés par les "architectes" des '60s qui ont réduit l'art à la coulée du béton. Hélas...
avatar
Eddy
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : Liège (Belgique)
Masculin Nombre de messages : 2711
Date d'inscription : 28/10/2004
Voiture(s) : '74 Chevy El Camino

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

futurliner

Message  ADM le Mer 19 Mar 2008, 18:32

Très intéressant :clap PopCorn Il y a toujours a apprendre , la marque Viking je ne connaisait pas scratch thumright
avatar
ADM
Administrateur
Administrateur

Ville/Région : Province de Québec
Masculin Nombre de messages : 13915
Date d'inscription : 16/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Dom le Mer 19 Mar 2008, 18:43

Très intéressant, pour ce qui est du moder ne moi c'est vraiment pas mon style !

J'ai bien hâte de voir la suite thumleft

On c'est tous comment ça fini, tous des voitures en plastique, terne, sans aucune ligne qui dérange l'oeil Shit
avatar
Dom
Bâtisseur

Ville/Région : Rive-Sud de Montréal
Masculin Nombre de messages : 11654
Date d'inscription : 23/04/2005
Voiture(s) : Trans Am 77, Mustang GT 09, Focus 07

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  custom53 le Mer 19 Mar 2008, 20:38

Salut

Encore une fois très captivant!!! thumright

J'Ai déjà hâte à la suite.
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

gereral motor et le design

Message  full throttle no bottle le Mer 19 Mar 2008, 21:16

Salut greaser.
J'avais poster une réponse elle n'est pas passée malheureusement .
Full.
avatar
full throttle no bottle
Mécano
Mécano

Ville/Région : Port-Cartier
Masculin Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 04/01/2006
Voiture(s) : Camaro 68, Firebird 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Greaser le Jeu 20 Mar 2008, 06:18

Inspiration de guerre.


On se sert de la propagande pour favoriser le rationnement des matières vitales a l’effort de guerre..

Depuis 1940 les américains commencent à miser leur énergie de fournir de l’équipement pour l’effort de guerre qui sévit en Europe. L’heure est au rationnement, ce qui freine Général Motors qui est en pleine effervescence avec des jeunes designers prometteurs, Harley Earl en tête et deux jeunes designers dont noms qui sont aujourd’hui célèbre : Virgil Exner et Bill Mitchell.

Le luxe est désormais mesuré par les formes courbes des carrosseries, plus c’est fluide, plus ca coute cher!


Pontiac 1941.


Oldsmobile, plus chère, donc ligne plus « Fluide » que les marques plus abordable de General Motors.

1941, l’attaque sur Pearl Harbour plongera directement les américains dans la guerre, mais ce n’est plus une guerre conventionnelle d’artillerie, de champs et tranchés. La nouvelle doctrine des Nazi est le Blitzkrieg qui se base sur les principes que l’on doit frapper l’ennemi vite et par surprise.


Junker Ju-88, ce bombardier nocturne a terrorisé l’Europe entière car il pouvait délivrer son contenu mortel à une vitesse remarquable!

Comme toute leur stratégie est basé sur la vitesse, les Nazis se fient surtout leurs machines, la supériorité aérienne devient la priorité, des avions qui sont capable de voler plus vite, plus loin et plus haut que l’ennemi.


Hitler convoite depuis un bon moment de bombarder l’Amérique depuis l’Allemagne, ce qui pousse les ingénieurs Allemands à faire avancer grandement l’aéronautique alors que les vols transatlantique étaient déjà a peine une réalité!

Pour reprendre la supériorité du ciel, l’Amérique a besoin de touts ses cerveaux et de toute sa force ouvrière, l’industrie automobile américaine cesse toute production et se concentrer de fournir un effort commun a concevoir des machines de guerre capable de repousser l’ennemi sur deux fronts!



Usine B-24 Liberator

Harley Earl et son équipe sont mit a contribution, surtout pour l’US air Force (L’USAF), ils s’occuperont du design et des illustrations de divers documents.


Même si ces documents son de nature purement instructive, Harley Earl s’assure d’une qualité visuelle et d’un graphisme impeccable digne d’une grande firme de publicité.

Earl croit fermement que tout le monde doit pouvoir avoir accès a la beauté, mais tout en continuant a en amélioré le produit.

« Forms that function »

Des formes qui fonctionnent ; c’est le principe de base suivit par tout les designers industriel et sera désormais l’obsession de Earl durant toute sa carrière chez General Motors.


Des dessins assez claire pour que même un illettré puisse comprendre les principes de base de l’avionique tout en gardant l’élément de beauté qui attire l’œil humain.

La majeure partie de l’inspiration d’Earl sera basé sur l’observation de ces machines flamboyante, dont les formes sont purement « Fonctionnelles », mais qui plaisent a l’œil par leur héroïsme, impression de vitesse et domination du ciel.


Il est facile a comprendre ou Earl a pigé dans son inspiration lorsqu’il a garnit les capots des Chevrolet en 1957.


L’art déco sera reprit sur les automobiles la ou il a été laissé en 1941, mais sera totalement remplacé par le « Moderne » en 1949.

Après la guerre, le nombre de soldat rentré au pays et les familles s’agrandissant et les automobiles sur la route depuis minimum 1941 vieillissantes, l’industrie automobile dût se remettre ses chaine de productions en marche pour parer a la grande demande qui annonçait les années prospères à venir.


Kaiser 1947, une des premières voitures aux lignes « modernes » à sillonner les routes américaines.

Certains manufacturiers ont osé changer rapidement leur machineries afin de fournir très rapidement des voitures qui était différente au point de vue esthétique de 1941. Tous prévoyaient la disparition éventuelle des « Fat Fenders » les grosses ailes avant typiques des années 40. GM, Ford et Chrysler demeurèrent les plus prudent et ils ne se risquèrent pas au premier tour.



Ford était encore le meilleur partit du public moyen, a cause de son ingénierie éprouvé, malgré que la compagnie arrivent a « suivre » le rythme de la mode avec ses styliste, ils se retrouvaient ralentis par l’ultra-conservatisme de « Papa Henry », sa correspondance et sympathie pour Adolf Hitler avant la guerre (largement publicisé par GM) ne sera qu’un boulet de plus au fardeau des gens de Ford, alors que GM s’était bien servit de la guerre pour montrer leur savoir faire et patriotisme irréprochable.



1949 est l’année butoir ou a peu près toute les marques de détroit au changé leurs look d’avant guerre et l’industrie automobile est maintenant bien disposer à aller de l’avant.


Photo de presse d’une Cadillac 1949, placé subtilement a coté d’un avion.

La Cadillac 1948 et Buick 1949 sont les exemples les plus flagrants de l’influence du design de l’aviation de pointe sur Earl. La connexion entre Cadillac et le Lockheed P-38 est évidente.


Lockheed P-38.

Cet avion d’attaque de hautes performances avait assuré aux américains la victoire du ciel sur tous les fronts. Avec ses deux moteurs et ailerons distinctifs, il sera la fierté de General Motors car ses deux infâmes moteurs proviennent de Cadillac et ses canons d’Oldsmobile.


Olds Offraient surtout des ses services d’ingénierie d’avant-garde a l’effort de guerre.



Après la guerre, les gens reconnaissaient automatiquement le P-38 par ses formes distinctives et l’associaient a sa suprématie du ciel. Earl a simplement ajouté les formes utiles du P-38 aux Cadillac, affirmant que de ce fait ces modèles assurent la suprématie de la route a l’américaine. On a prit soins de savamment ajouter des Bumper-guards ayant la forme d’obus pour donner un indice visuel d’aviation quand on regarde la voiture de l’avant.


Les premiers pare-chocs munis de « Dragmar »

Comme Buick aussi était la deuxième division qui avait grandement contribué a l’effort de guerre chez GM, surtout, a cause de ses moteurs sur le B-24 « Liberator » et le tank M-18 « Hellcat ». Earl va prendre un obus, le « Bomsight » comme insigne principale pour la marque.



Propagande de guerre signé Buick.


Les Buick d’après guerre étaient des voitures d’avant-garde et très a la mode.

L’Héritage le plus marquant qu’Earl et son équipe ont offert à la marque est très certainement l’ajout des « Venti-port » sur les ailes de ses voitures.


Buick 1949

Ce n’est certainement pas la première fois que Earl emplois l’idée des fausses sorties d’échappement dans ailes rappelant celles d’un avion de chasse, l’idée avait été utilisé sur la Cadillac Lasalle de 1934


1934 LaSalle.


Les Venti-Port servent à rappeler les sorties d’échappement a l’avant des avions de chasse.

La plupart des constructeurs automobile sont su bien se défendre en présentant leurs nouvelles carrosseries d’après guerre, General Motors est en pleine effervescence dans toutes ses branches. La forte concurrence permettra a Earl de pousser la créativité de ses designer encore plus loin afin de maintenir leur nouvelle réputation de leader en matière de style a Detroit.

A SUIVRE

avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Invité le Jeu 20 Mar 2008, 10:06

affraid Shocked quel travail greaser , vraiment intéressant thumright

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  custom53 le Jeu 20 Mar 2008, 20:47

Salut

J'ai déjà hâte de voir la suite!!!!!
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Greaser le Lun 31 Mar 2008, 10:19

Laboratoires roulants et l’aube des Salons de l’auto moderne.


Buick LeSabre 1951.

On ne révolutionne pas la mode du jour au lendemain, les gens de Détroit en savaient bien quelque chose, ils avaient pu être témoin de l’échec cuisant de la Chrysler Airflow qui était pourtant bien en avance sur son temps et bien a la mode. GM peut bien laisser Earl placer des ailes sur les Cadillac et des Venti-port sur des Buick, ces voitures on du prestige et son réservés a une petite niche d’acheteur biens particuliers. La ou General Motors doit mettre les freins au designer, c’est sur ses automobiles qui se vendent a grande échelle et qui sont des valeurs sures pour renflouer les coffre de la compagnie.


Chevrolet, dur de bouleverser ses lignes, puisque la marque est une des valeurs sur auprès des consommateurs.

Earl doit trouver le moyen de pouvoir continuellement « Stimuler » la créativité des gens de GM tout en essayant de conditionner le public a apprécier ces nouveau concept.


Harley Earl et maquette de prototype, 1949.

Pour ce faire, le meilleur moyen est encore le prototype et c’est encore Buick qui en 1951 donne le feu vert pour lancer un nouveau projet expérimental. Cette-fois ci on fait les choses un peu différemment on crée deux voitures; L’une dont le projet est dirigé par Harley Earl vice président chez GM en design et l’autre par Charles Chayne vice président chez GM en matière d’ingénierie. La LeSabre de Earl venait de naitre et la XP-300 de Chayne aussi.


Buick LeSabre


Buick XP-300

Les deux voitures partagent les mêmes innovations mécaniques de Chayne et aussi les mêmes innovations en matière de style d’Earl. La source principale d’inspiration des deux vient encore de l’aviation moderne qui venait d’entrer dans le « jet age », le design des aéronefs devait être encore plus travaillé pour endurer le stress de la vitesse pure.


XP-80, nottez la forme du pare-brise

« Forms That fonctions ».

Le design en mouvement, si les aéronefs de haute technologie sont plus mince, plus fins, plus profilés, les voitures devrait invariablement l’être aussi.


Harley Earl et sa LeSabre.

Les deux concepts de Buick font l’introduction du « Wrap around windshield », c'est-à-dire, les pare brise qui élimine les montants les montants du toit pour donner un champ de vision immédiat claire.


Les convertibles d’exeptions furent les premières a recevoir ce type de pare-brise.

Bien évidement, c’est Cadillac, Buick et Oldsmobile qui vont recevoir d’abord le traitement « Wrap-Around ». Jusqu’en 1955, ces trois marque de GM donnerons le ton sur les tendances a toute l’industrie automobile américaine en matière style. Il faut dire que General Motors avait frapper fort en 1949 en lançant sur les trois marques, les « Hard-top » qui deviendront, comme les pare prise « Wrap-Around » des standard chez toutes les marques.


Pontiac 1952, la légende urbaine concernant l’origine des Hardtop serait que la femme d’un haut dirigeant de Buick était friande des voitures convertibles, mais ne n’y baissait jamais le toit.

Les prototypes LeSabre et XP-300 on aussi d’importance que le concept Y-Job de 1938. Bien sur, il y a la tout les progrès en matière d’ingénierie, mais il permet aussi aux stylistes de tâter les goutes des consommateurs. General Motors investira des sommes massives pour publiciser le plus possible ses deux prototypes dans chaque publication possible.



Le model XP-300 ayant des formes plus « réalistes », la grille et les moulures des phares avant se retrouverons immédiatement sur les modèles de 1953.



L’influence majeure de la LeSabre sera surtout la moulure latérale plongeante, la « Sweepspear », qui comme les Ventiport/Porthole, deviendra un symbole iconique de la marque.



La Sweepspear de Buick apparaitra sur les voitures a partir de 1952
Tandis que les « Dragmar » proéminant du prototype feront une entrée discrète chez Cadillac, s’élevant de quelques centimètres d’années en années avant d’atteindre leur summum en 1957.


Dragmar en 1954.


Dragmar en 1957.

Harley Earl et ses stylistes ont fait comprendre a l’industrie automobile que le style faisait vendre, aussi inutile ces détails pouvaient paraitre, si les gens aiment ils achetaient. Le style est devenu aussi important que la mécanique elle-même et on accordera le feu vert total a Earl afin qu’il expérimente le plus possible avec ses « Concept car »


Kisoque Pontiac du Motorama de 1955

Avec la publicité sur la LeSabre et XP-300 Genral Motors faisait réussissait a sa façon a matérialisé la vision de l’avenir, mais c’était encore la trop impersonnel, la « Parade Of Progress » était a ses dernières années et General Motors avait besoin d’un nouveau moyen pour toucher l’américain moyen ; Le Motorama venait de naitre. Une exposition entièrement dévoué a General Motors mettant sur un même toit, toutes ses automobiles ainsi que ses progrès techniques. Évidement, les événements sont des vraies publicités en sois et cela donnera le feu vert a Earl de produire de plus en plus de prototype afin que chaque division ne soit pas en reste.



L’idée n’était pas de GM même, puisque l’événement du même nom existait déjà depuis 1950 sous la bannière de M. Petersen, éditeur du magasine Hot Rod/Motor Tred/Car Craft. L’exposition mettait en vedette les machineries de compétitions ou d’intérêt général, motos, bateau, moteur etc…Mais l’événement était surtout dédié au Rod & Kustom. A cette époque, aux états unis il y a peu d’endroit ou on s’intéresse suffisamment a l’automobile pour y dédié se genre d’exposition, mais la Californie et un pionnier de la « Car Culture » et les gens qui y habitent sont généralement bien au informés des courants/tendances du monde automobile.




Le premier Motorama, de General Motors, aura lieux en 1953 à New-York, question de stimuler la cote Est du pays et ce juste a temps pour présenter le nouveau joujou de Chevrolet ; La Corvette.


Motorama


La corvette en exposition.

L’événement aura un tel succès que General Motors continuera de présenter l’événement dans plusieurs grands centres américains. C’est expositions avaient pour avantage d’enfin réunir toutes les marques sous un même toit. Le truc était d’attirer le public avec des prototypes et des kiosques futuristes pour qu’ils puissent se laisser tenter par les nouveaux modèles en salle de montre




Oldsmobile Golden Rocket en exposition.

Le Motorama n’était pas simplement un exercice de style, les prouesses en matière d’ingénierie des différentes branches de la marque y étaient aussi en exposition.


La cuisine du futur, des compagnies connexe de GM comme Frigidaire et Allison profitaient aussi du Motorama pour montrer le savoir faire.


Harley Earl s’assure aussi que toute la présentation des équipements soit faite dans des décors aussi soigné que les lignes de ses automobiles.

Le Motorama de GM va continuer son exposition itinérante jusqu’en 1961, le public préfèrant les expositions mettant en vedettes plusieurs constructeurs a la fois.


On décharge les prototypes en vu d’un Motorama.

Videos :

Le Motorama de 1955
http://www.youtube.com/watch?v=SR881CoYh_o

Design for Dreaming 1956
http://www.youtube.com/watch?v=RNZHWwGhQOw&feature=related

Touch of Magic 1961
http://www.youtube.com/watch?v=UNhLSoRjNBQ&feature=related

General Motors avait réussi a se donner une longueur d’avance en matière de conception automobile, voyez comment le numéro #1 de l’automobile a bien pu s’adapter a l’ère moderne.



A Suivre.


Dernière édition par Greaser le Mar 01 Avr 2008, 08:30, édité 1 fois
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Dom le Lun 31 Mar 2008, 17:03

Très intéressant thumleft
avatar
Dom
Bâtisseur

Ville/Région : Rive-Sud de Montréal
Masculin Nombre de messages : 11654
Date d'inscription : 23/04/2005
Voiture(s) : Trans Am 77, Mustang GT 09, Focus 07

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  cut77 le Lun 31 Mar 2008, 17:10

Shocked Ça, c'était vraiment du design. Quelle époque fantastique geek :merci
avatar
cut77
Vétéran
Vétéran

Ville/Région : Rouyn-Noranda
Masculin Nombre de messages : 2113
Date d'inscription : 06/02/2006
Voiture(s) : Olds 442 1977, 1987 Camaro iroc-z 5.7 tpi, 1989 Pontiac GTA, Ram sport 2014

Voir le profil de l'utilisateur http://cut77.monchar.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Fanamc le Lun 31 Mar 2008, 19:41

Salut
La cuisine me fait capoter........ Twisted Evil

_______________________________________________
Je ne suis pas tout à fait inutile. Je peux toujours être utilisé comme un mauvais exemple.
avatar
Fanamc
Légende
Légende

Ville/Région : St Prosper (Mauricie)
Masculin Nombre de messages : 8684
Date d'inscription : 30/01/2007
Voiture(s) : Jaguar XJ12 1973 Ford 1926

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  cuda19702 le Lun 31 Mar 2008, 20:00

moi aussi la cuisine me fait tripper maudit que c etait beau pour l epoque sa devais etre tout un reve
avatar
cuda19702
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : stoneham
Masculin Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 04/09/2006
Voiture(s) : dart sport 74 et charger se 72 400 pc regal t type sport coupé 3.8 turbo amc spirit 304 man 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  pont57 le Lun 31 Mar 2008, 20:02

Comme d'habitude toujours intéressant greaser thumright Et quel plaisir pour les yeux Shocked
avatar
pont57
Régulier
Régulier

Ville/Région : cote de beaupré
Masculin Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 28/12/2007
Voiture(s) : pontiac laurentian 57

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  350 V8 le Mar 01 Avr 2008, 08:17

j`en veut encore study Kodak Shocked :droolll:
avatar
350 V8
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Nombre de messages : 4509
Date d'inscription : 24/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Greaser le Mer 02 Avr 2008, 07:13

Modernisme pour tous. Vol. 1


Technical Center de GM.

Après la guerre, General Motors prévoit son expansion, et pour être un leader dans l’industrie, il faut être un pionnier. La compagnie se retrouvé piégé dans le vieux Detroit, des bureaux trop petits et séparés les uns des autres ce qui rend difficile la communication entre les diverses marques, les ingénieurs, Designers et les artisans de Fisher.


Il faut beaucoup de communication entre les divisions pour passer du rêve à la réalité.

On veut crée un méga centre qui regrouperait tout les aspects de recherches et de développement de la compagnie, éliminant les délais et resserrant la collaboration entre les services. Le Projet du Technical Center est lancé.







Juste avant la guerre GM avait fait l’acquisition de 326 acres de terrain à Warren Michigan, on choisit ce site pour établir le Technical Center. Mais on ne veut pas que d’un simple parc industriel ordinaire, un veut une technopole moderne. Pour se faire on se tourne vers la nouvelle vedette et référence de GM, Harley Earl, afin de sélectionner un architecte qui pourra transposer la vision d’Earl et l’esprit de GM en un site fonctionnel. Il arrêtera son choix sur une petite firme du Michigan Saarinen & Swanson. Vos ne connaissez peut être pas de nom M. Eero Saarinen, mais il est le designer derrière l’aéroport intl. JFK de New-York, qui est en soit une véritable œuvre d’art et de la Tulip chair qui était très populaire dans les ensembles de salles a diner des années 60/70.


Terminal de la TWA d’Eero Saarinen


Ensemble typique de Tulip chairs.

Saarinen soumettra ses plans a GM et la construction du site débutera en 1949.




Exécutifs de GM évaluant la maquette.

100$ millions de dollar plus tard, la construction sera achevé en 1956 et sera une véritable révolution en soit en matière de design industriel.


Technical Center en 1957


Les intérieurs seront aussi soigné que l’extérieur afin d’offrir un environnement design a tout les gens ayant affaire aux installions.


Le technical Center, tel que nous le connaissons aujourd'hui, nottez l'immense logo de Harley Earl.

La version finale du site est grande de 813 acres, dont un immense lac artificiel faisant a lui seul 20 acres. Saarinen envisonne le site comme un gigantesque campus pour scientifiques et ingénieurs. Mais normalement, sur les campus Universitaires, on se déplace a pied d’un site a l’autre, mais étant donné la nature de l’entreprise, on focus sur le déplacement en voiture et le site comporte en tout 18 km de routes asphaltées.



On mise sur plusieurs buildings séparés comportant 3 étages tout au plus, avec de grandes fenêtres donnant sur plusieurs parcs. Mais les bâtiments en soit sont aussi le savoir faire un GM, Saarinen base surtout sa construction avec les principaux matériaux d’une automobile, le métal, le verre et le caoutchouc. Les fenêtres sont isolé avec d’immense « Gasket », gracieuseté de GM, et les immenses murs et planchés en céramique de couleurs criardes sont une gracieuseté de AC DELCO (les bougies).



Le site comportes de nombreux laboratoires de recherches et de fabrication, la plupart de ces building comportent aucunes colonnes a l’intérieur et tout les murs les divisant y sont modulaires maximisant l’espace de travail le plus possible. Le Building le plus particulier et certainement le complexe de Dynamomètre dont les large colonnes pour évacués les gaz d’échappements sont les repères visuelles majeurs de la construction


Ces colonnes du complexe de Dynamomètre sont en fait de larges tuyaux d’échappement.

Les lobbies des différents buildings administratifs sont des plus modernes et Harley Earl s’assure que chaque bâtiment soit garnit d’œuvre d’art tel que des fontaines, peinture et sculptures.


Lobby typique



Un peu partout sur le site il est possible d’observé des œuvres d’art moderne typique de la période 1949-1956.


Les principaux escaliers du site sont en lourd marbre qui pèse plusieurs tonnes et sont simplement retenus par de fins support en acier et donne l’impression de flotter dans les airs. Ceux-ci sont de véritables œuvres d’art qui fait rêver et son le résultat d’une grande imagination et de prouesse d’ingénierie ce qui cadre parfaitement avec l’esprit de GM


Le président des Etats-Unis annonçant a la foule l’ouverture du Technical Center en 1956.

Le Technical Center de GM fait assez parler de lui que c’est le président Eisenhower lui-même qui en fera son inauguration et ce devant une foule de 5 000 personnes. Le Technical Center sera mondialement reconnu pour un son design d’avant-garde et fonctionnel, remportant des prix d’architechture jusqu’en 1986!


Saarinen et l’immense tour d’eau du Technical Center, apparemment, l’architecte ne voulait absolument pas cacher la structure qui arrive à emmagasiner 250 000 gallons d’eau, alors il s’est arrangé pour que celle-ci soit des plus plaisante a regarder


Oldsmobile F-88 III

General Motors est fier de son site et le décrit comme le palais de Versailles de l’industrie automobile. On peut voir que plusieurs des publicités de General Motors de 1956-1957-1958 se trouve sur les lieux du Technical Center et c’est justement le beauté de la chose puisque Saarinen a exclusivement dessiné les lobbies de tout les bâtiments avec assez d’espace pour y mettre les produits de GM en présentation comme œuvre d’art maitresse.


Cadillac 1956 devant les bureaux administratifs du Technical Center


Cadillac 1956 devant les briques de porcelaines colorées de AC DELCO


Cadillac 1956 Devant un des escaliers suspendus.


Idem pour cette Buick 1957


Idem pour cette Buick 1958


Cadillac 1956 a l’intérieur du Styling Dome.

Le site devient un vrai terrain de jeux pour ingénieurs, scientifiques, administrateurs et les stylistes avec en tête Harley Earl. Chevrolet a saisit l’opportunité qu’offrait le technical center et déménager ses bureau sur le site de Warren se positionnant juste a coté du quartier général de Fisher resserrant les liens entre les deux divisions.


Buick LeSabre, tout comme la Y-Job, cette voiture demeura la voiture personnelle de Earl et il n’était pas rare de la voir sillonner les rues du Technical Center.


Gamme de General Motors 1956 derrière le Styling Dome du Technical Center.


Firebird II

General Motors s’est fait un cadeau d’une des installations les plus reconnue au monde et qui fait maintenant partie du patrimoine du design américain. Comment pourront-il convaincre l’américain moyen que ses voitures lui sont vraiment destiné?



A Suivre.
avatar
Greaser
Kustom Kemper
Kustom Kemper

Ville/Région : Mourrial
Masculin Nombre de messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2005
Voiture(s) : Buick Super 1958 4dr ht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  custom53 le Mer 02 Avr 2008, 13:59

Salut

Tout simplement extra-ordinaire!!!Continue ton exellent travaille et j'ai déjà hâte à la suite!!!


:merci Greaser pour nous faire découvrir de belles histoires comme ça.
avatar
custom53
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : mourréal
Masculin Nombre de messages : 2723
Date d'inscription : 12/05/2006
Voiture(s) : Ford Customline 1953(vendu) et Buick Lesabre convertible 1970

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Eddy le Mer 02 Avr 2008, 14:12

TC vu par Big Brother...

avatar
Eddy
Vrai de vrai
Vrai de vrai

Ville/Région : Liège (Belgique)
Masculin Nombre de messages : 2711
Date d'inscription : 28/10/2004
Voiture(s) : '74 Chevy El Camino

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: General Motors et le Design

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum